Signal d’une perturbation du métabolisme hormonal

Les hormones métaboliques sont les messagers chimiques de ton corps. Elles se déplacent dans la circulation sanguine jusqu’aux tissus et aux organes.

Les hormones sont essentielles à ta bonne santé. Elles régulent de nombreuses fonctions de l’organisme, dont le métabolisme. Six hormones clés aident ton métabolisme à fonctionner correctement : l’insuline, la leptine, le cortisol, la ghréline, les hormones thyroïdiennes et la testostérone.

Pour que ton métabolisme fonctionne bien, tes hormones doivent être équilibrées. Les hormones métaboliques contrôlent absolument toutes les émotions: la tristesse, la fatigue, l’épuisement, le désir sexuel, etc.

Comment fonctionne le métabolisme ?

Le métabolisme est l’ensemble des processus biologiques qui se déroulent au niveau cellulaire par lesquels le corps passe pour convertir les aliments que tu manges en énergie et maintenir la structure de l’organisme.

    • Le métabolisme comprend plusieurs étapes :
    • La transformation des produits alimentaires
    • Synthétiser les composants des aliments en nouvelles molécules
    • Transmission des molécules décomposées aux cellules
    • Utilisation des molécules décomposées comme source d’énergie

 

Les fonctions du métabolisme reposent sur les enzymes et les hormones, qui provoquent les réactions nécessaires à la transformation des aliments en énergie utilisable.

Lorsque les niveaux d’hormones sont déséquilibrés, les fonctions métaboliques peuvent se dérégler. Cela peut entraîner une baisse du niveau d’énergie et une dégradation de l’état de santé général.

Régulation hormonal du métabolisme pour un perte de poids

Il faut garder à l’esprit que le métabolisme hormonal n’est pas le seul facteur qui contrôle le poids. Il ne s’agit que d’une partie du système de gestion du poids de l’organisme.

Connaître son métabolisme est nécessaire si tu souhaites équilibrer ton poids. Car si le système endocrinien ne fonctionne pas de manière optimale, les niveaux d’énergie et la capacité à accomplir les tâches quotidiennes peuvent se détériorer.

Ainsi, la réponse à la question “Quelles hormones font maigrir?” est complexe. La réponse doit tenir compte de toutes les hormones métaboliques qui sont responsables de la faim, du taux métabolique et d’autres fonctions. Dans cette optique, les hormones qui ont le plus d’impact sur le métabolisme sont les suivantes :

Insuline

L’insuline est produite par le pancréas. Elle est ensuite libérée dans l’organisme, où elle aide à convertir les glucides en glucose sanguin. Le glucose sanguin est ensuite utilisé comme source d’énergie. Une quantité et un usage correct de l’insuline dans l’organisme sont essentiels à la survie. Par contre, lors d’hypercholestérolémie par exemple, le corps ne produit pas suffisamment d’insuline pour réduire le taux de sucre dans le sang.

Cortisol

Le cortisol, hormones stéroïdes, est également connu sous le nom d’hormone du stress. Les glandes surrénales libèrent du cortisol lorsqu’elles ressentent du stress. Parfois, c’est une bonne chose : tu veux que ton corps réagisse à l’inflammation lorsqu’il est menacé. Cette hormone stéroïde aide également à réguler le métabolisme et la glycémie. Cependant, des niveaux de cortisol constamment élevés peuvent augmenter l’appétit et entraîner une suralimentation aboutissant probablement à une prise de poids.

Leptine

La leptine est fabriquée par les cellules adipeuses et est responsable de l’envoi du message “je suis rassasié” au cerveau. Le bon équilibre de la leptine dans l’organisme permet de savoir quand on a faim et quand on est rassasié. Si les niveaux d’insuline sont trop élevés ou si tu souffres d’une inflammation chronique, la capacité de l’organisme à réagir à la libération de leptine peut être altérée. Cela peut entraîner une suralimentation et/ou une prise de poids rapide.

Ghréline

La ghréline est produite par l’estomac et indique au cerveau que tu as besoin de nourriture. Des niveaux élevés de ghréline te feront ressentir la faim plus souvent. Chez les personnes en surpoids ou obèses, les systèmes de la ghréline et de la leptine ne fonctionnent pas de manière optimale, et les hormones métaboliques ne sont pas aussi puissantes lorsqu’elles sont libérées.

 

Les hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes sont un type d’hormone sécrétée dans notre corps, avec des fonctions importantes. Plus précisément, il en existe deux : la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Ces hormones sont produites par la glande thyroïde, une glande très importante qui régule le métabolisme hormonal de l’organisme.

Les hormones thyroïdiennes sont des hormones aminées, au même titre que d’autres hormones : adrénaline, noradrénaline, mélatonine et dopamine. Il est intéressant de noter que ces dernières substances sont à la fois des neurotransmetteurs et des hormones.

Mais comment fonctionnent les hormones aminées sur notre métabolisme protéique?
Ils se lient à des récepteurs sur la membrane cellulaire, ce qui déclenche une réaction en chaîne dans la cellule.

Thyroxine (T4)
En termes de fonction, la thyroxine stimule principalement le métabolisme de l’organisme, tout en étant impliquée dans d’autres processus. Il est important pour le bon fonctionnement de l’organisme que les taux de thyroxine soient adéquats et équilibrés, car des taux trop élevés ou trop faibles peuvent provoquer des perturbations dans le métabolisme hormonal ainsi que dans tout l’organisme.

C’est ce qui se produit en cas de troubles de la thyroïde : hyperthyroïdie (augmentation des hormones thyroïdiennes) et hypothyroïdie (diminution des hormones thyroïdiennes).

Triiodothyronine (T3)
La deuxième des hormones thyroïdiennes joue également un rôle central dans le contrôle et la régulation du métabolisme hormonal. La T3 est une hormone qui stimule le métabolisme des glucides et des graisses en activant la consommation d’oxygène.

En outre, la triiodothyronine est également impliquée dans divers processus physiologiques de l’organisme, tels que la croissance, le rythme cardiaque et la température corporelle (tout comme la thyroxine). Enfin, une autre fonction que la Triiodothyronine remplie est celle de la dégradation des protéines au sein des cellules.

Testostérone

La testostérone est une hormone stéroïde comme le cortisol et joue un rôle clé dans la régulation de la fonction sexuelle, notamment le désir sexuel, l’excitation et l’orgasme. L’œstradiol est un produit du métabolisme de la testostérone qui, avec les œstrogènes, régule de nombreuses fonctions sexuelles et reproductives féminines, notamment les menstruations, la lubrification vaginale et l’excitation sexuelle. Plusieurs études ont montré un lien direct entre un faible taux de testostérone et une diminution de la capacité orgasmique, un manque de plaisir sexuel et une baisse de la libido.

La plupart des hommes, après l’âge de 30 ans, ont une production réduite de cette hormone stéroïde qui est la testostérone et qui contribue à maintenir les os et les muscles solides, à produire des spermatozoïdes, à entretenir le désir sexuel et à produire des globules blancs.

La diminution naturelle de la testostérone (hypogonadisme) entraîne une augmentation de la circonférence abdominale, ce qui conduit à l’obésité, principal facteur de risque pour le développement du syndrome métabolique.

Cela est dû au fait que la testostérone est une hormone métabolique qui favorise l’utilisation de l’énergie dans le corps grâce à l’augmentation et au maintien des muscles. En revanche, lorsque sa concentration diminue, l’énergie est stockée dans les cellules adipeuses, ce qui entraîne une augmentation de la masse graisseuse et une réduction de la production de l’hormone mâle, c’est-à-dire qu’un cercle vicieux est généré.

Comment tester mon mécanisme hormonal du métabolisme?

Notre Kit test Bilan Sportif est un test laboratoire à domicile qui te permet de prélever un échantillon de sang et de l’envoyer à un laboratoire certifié Suisse pour qu’il soit analysé. Le laboratoire te fournira des informations sur ton état général de santé ainsi que notamment les hormones stéroïdes et thyroïdiennes suivantes :

Cortisol: Des niveaux élevés de cortisol indiquent souvent un stress. Que tu as des problèmes professionnels, familiaux ou personnels, le stress peut faire des ravages sur les fonctions métaboliques normales. Le cortisol est également nécessaire à la production de glucose. Sans lui, tu peux souffrir d’une faible disponibilité énergétique.

Testostérone libre: La testostérone, une hormone sexuelle, est nécessaire à l’organisme pour construire et entretenir les muscles. Comme tu le sais, les muscles nécessitent plus d’énergie quotidienne que les graisses, donc avoir la bonne quantité de testostérone aide le
corps à utiliser les calories plus efficacement. Les variations de cette hormone stéroïde peuvent aller jusqu’à 36 %. Cela explique pourquoi il est important de tester cette hormone dès le matin.

Hormones thyroïdiennes: La glande thyroïde est également une pièce essentielle du puzzle métabolique. La mesure des niveaux de l’hormone thyréostimuline t’indique si ta thyroïde est trop ou pas assez active.

Comment maximiser ton métabolisme ?

Tu ne peux pas contrôler tous les facteurs liés à ton métabolisme. Cependant, cela ne signifie pas que tu es impuissant(e). Voici quelques astuces pour t’assurer de maximiser l’efficacité de ton métabolisme:

Augmenter l’activité physique
Ton corps utilise plus d’énergie lorsque tu fais de l’exercice.

Adopter une alimentation saine
Cela t’aidera à prévenir les inflammations et/ou d’autres problèmes qui peuvent entraîner un dysfonctionnement des hormones métaboliques.

Gérer le stress
Cela peut entraîner une prise de poids et/ou un risque accru de nombreuses maladies chroniques, notamment les maladies cardiaques, le diabète et/ou l’hypertension artérielle.

Dormir suffisamment
Le sommeil est le moment où ton corps a la possibilité de se remettre à zéro après la journée. Lorsque tu manques de sommeil, c’est tout ton corps qui en souffre.

Rester en bonne santé en adoptant de bonnes habitudes est le meilleur moyen de maximiser ton métabolisme hormonal. Si tu as l’impression que quelque chose ne va pas, tu devrais vérifier tes niveaux d’hormones et prendre rendez-vous avec un professionnel de santé.

   Published By: Sofia Borges

Published Date:  19 October, 2022

Articles susceptibles de t'intéresser