Quels sont les troubles de l’humeur associés à la périménopause ?

   Published By: Nicole Pasini

Published Date:  13 July, 2022

Pendant la ménopause, le corps d’une femme change. Ce que l’on appelle la périménopause décrit la période qui précède les dernières règles et qui dure jusqu’à un an après les dernières règles – la périménopause peut donc durer plusieurs années. Durant cette période, les femmes concernées font souvent état de sentiments de tristesse ou d’un sentiment de vide – de nombreuses femmes sont davantage déprimées. Ces sautes d’humeur peuvent être liées au manque d’œstrogènes pendant la périménopause et être encore accentuées par un manque de sommeil. La peur de la ménopause est donc un phénomène très répandu.  Comment reconnaître les symptômes de la périménopause, notamment en ce qui concerne les changements d’humeur ? Les symptômes typiques de la périménopause en ce qui concerne les troubles de l’humeur de la périménopause sont les suivants : 
  • Anxiété 
  • Crises de panique 
  • Colère  
  • frustration  
  • tendance accrue à l’inquiétude 
  • fatigue accrue 
  • baisse de l’estime de soi 
  • prise de poids
La périménopause et la dépression vont aussi souvent de pair. C’est pourquoi de nombreuses femmes ont peur de la périménopause. 

Symptômes de la périménopause

Comment reconnaître les symptômes de la périménopause ? Des variations importantes du taux d’œstrogènes sont responsables des symptômes et des troubles de la périménopause. Cela se traduit par : 

  • Tensions mammaires 
  • changements d’humeur 
  • migraines périménopausiques 
  • maux de tête en périménopause 
  • Sautes d’humeur 
  • anxiété pendant la périménopause 
  • Vertiges 
  • Irritabilité 

Jusqu’à 20% de la perte de densité osseuse se produit dans les 5 premières années après la ménopause. 

Il peut également y avoir des nausées pendant la périménopause. 

Ces troubles sont généralement plus importants dans les années qui précèdent et dans l’année qui suit la ménopause, c’est-à-dire pendant la périménopause. 

Comment tester la périménopause ? La périménopause est probable si la femme a atteint un âge approprié et si certains symptômes et troubles typiques de la périménopause sont présents.

 

Toutefois, en cas d’absence de saignements menstruels, il faut toujours envisager une grossesse. Lorsque le cycle devient très irrégulier, il n’est pas rare que les femmes partent du principe qu’elles ne sont plus fertiles.

 

Mais attention : même si l’ovulation n’a pas toujours lieu, une grossesse est toujours possible. Si une femme n’a pas de règles pendant plus de 12 mois, la ménopause est considérée comme confirmée. 

Si un examen gynécologique est effectué, une atrophie vulvo-vaginale est un argument en faveur du diagnostic. Il s’agit d’une atrophie des tissus du vagin et de la vulve.

Qu’est-ce que la périménopause ?

La périménopause désigne la période pendant laquelle la capacité de reproduction de la femme s’éteint progressivement, car les ovaires cessent lentement mais sûrement de produire des hormones, ce qui entraîne une carence en œstrogènes. Les signes de la périménopause peuvent être une première absence de menstruation. De nombreuses femmes signalent des symptômes de périménopause à un âge avancé. Cependant, la périménopause s’étend sur plusieurs années. Les premiers signes de la périménopause peuvent apparaître dès la fin de la trentaine, tandis que d’autres ne se manifestent qu’à l’âge de cinquante ans. La périménopause se termine par les dernières règles, appelées ménopause. 

Beaucoup de femmes ont peur de la périménopause. La périménopause n’est pas une maladie, mais un processus naturel. Toutefois, les symptômes de la périménopause et de la période postménopausique peuvent être très pénibles pour les femmes concernées en raison du manque d’hormones. 

Avant que l’absence totale de menstruation ne se produise, les saignements peuvent être les suivants : 

 

  • cycles raccourcis de moins de 25 jours 
  • cycles prolongés de plus de 35 jours  
  • des règles peu abondantes 
  • règles abondantes 
  • menstruations prolongées  
  • spotting 
  • absence de règles 

L’âge moyen du début de la ménopause dans les pays industrialisés est d’environ 52 ans. 

 

Quelle est la différence entre la périménopause et la ménopause ?

La périménopause désigne plusieurs années avant et l’année suivant les dernières règles. Sa durée peut varier considérablement d’une femme à l’autre.

Habituellement, c’est la phase qui présente le plus de symptômes et de sautes d’humeur, car les hormones fluctuent beaucoup pendant cette période. Les symptômes de la périménopause sont décrits ci-dessous. 

La ménopause désigne les années de la périménopause qui mènent aux dernières règles. Les changements dans le schéma menstruel sont typiques de cette phase. La ménopause est divisée en précoce et tardive. 

Lorsque l’on parle de “ménopause”, il s’agit généralement de la période qui suit les dernières règles. Ici aussi, on distingue les stades précoces et tardifs. Ainsi, lorsqu’il n’y a plus eu de saignement pendant un an, la période de la périménopause est terminée et la postménopause, la ménopause, commence. 

La ménopause peut être considérée comme confirmée si l’âge est approprié et s’il n’y a pas eu de grossesse ni de saignement menstruel pendant plus de 12 mois. A ce sujet, voir plus loin “Comment tester la périménopause“. 

Causes des sautes d’humeur à la périménopause

La cause se trouve dans la modification des hormones de la périménopause : le changement du taux d’hormones pendant la périménopause est donc responsable des symptômes. Les hormones sexuelles, l’œstrogène et le progestatif, la progestérone, changent et sont responsables des symptômes et des sautes d’humeur de la périménopause.  

Pendant la période de fertilité d’une femme, il existe un rapport plus ou moins équilibré entre les œstrogènes et la progestérone, qui varie au cours de chaque cycle menstruel, mais qui est globalement stable. La baisse du taux d’œstrogènes entraîne des sautes d’humeur et des symptômes de la périménopause.

Comment gérer les sautes d’humeur de la périménopause?

Tout d’abord, il convient d’aborder le sujet de manière ouverte – la périménopause est un processus naturel dans la vie d’une femme. Les proches devraient faire preuve de compréhension et être informés à ce sujet. Les femmes devraient être soutenues pendant la périménopause et un échange devrait avoir lieu. Il existe des traitements hormonaux de substitution pour lutter contre les symptômes de la périménopause. L’hormonothérapie substitutive à base d’œstrogènes et de progestatifs atténue les troubles tels que les sautes d’humeur. Une hormonothérapie à base d’œstrogènes doit être utilisée de préférence comme traitement local, c’est-à-dire avec des crèmes qui peuvent être appliquées dans le vagin. Les traitements hormonaux de substitution doivent cependant toujours être discutés avec un médecin, car ils sont liés à une série de risques de maladie, comme par exemple un risque accru d’accident vasculaire cérébral, de thrombose, de maladie de la vésicule biliaire et de cancer du sein. C’est pourquoi les avantages d’un tel traitement doivent toujours être évalués au préalable.  Si l’on ne souhaite pas recourir à un traitement hormonal de substitution, les plantes médicinales et les remèdes homéopathiques peuvent également aider. Les préparations à base de plantes sont également efficaces contre les maux de tête en périménopause. Ce qu’on appelle la phytothérapie (médecine par les plantes) est également bien adaptée aux femmes qui ressentent surtout de l’anxiété pendant la périménopause ou des nausées pendant la périménopause.   Le millepertuis est utile pour les sautes d’humeur pendant la périménopause et surtout pour le thème de la périménopause et de la dépression. Le houblon aide à lutter contre les troubles du sommeil et l’agitation intérieure. La valériane a un effet calmant et favorise l’endormissement en cas de troubles du sommeil et d’insomnie, elle aide en outre à lutter contre l’anxiété pendant la périménopause.  Les tisanes pour la ménopause contiennent souvent de la sauge, de l’alchémille ou du millepertuis. Celles-ci aident à lutter contre les sautes d’humeur et les bouffées de chaleur et ont un effet apaisant.  Et comme nous le savons tous : Un mode de vie sain et la pratique d’un sport sont bons pour le psychisme.    Contre les autres symptômes de la périménopause, les remèdes suivants sont recommandés : 
  • Contre un vagin sec ou des douleurs pendant les rapports sexuels, il est recommandé d’utiliser des lubrifiants et des hydratants vaginaux en vente libre. 
  • Les infections urinaires récurrentes peuvent être réduites par un traitement œstrogénique vaginal.
  • Certains antidépresseurs peuvent également être envisagés comme alternatives à l’hormonothérapie en cas de bouffées de chaleur. 
  • Le training autogène, la méditation mais aussi la relaxation ciblée peuvent aider à lutter contre les maux de tête en périménopause ou contre les migraines périménopausiques. 
Articles plus intéressants