Quels sont les symptômes de la trichomonase ?

Tu as un écoulement vaginal conséquent avec une odeur désagréable, démangeaisons, sensation d’infection à l’utérus ou envie fréquente d’uriner, ce sont des symptômes communs d’une infection génitale dues à la trichomonase. 

Dans certains cas, l’infection Trichomonase peut être asymptomatique, principalement chez l’homme, mais il est courant que la personne présente des symptômes entre 5 et 28 jours après le contact avec l’agent infectieux, mais cela peut prendre beaucoup plus de temps.

Donc si tu n’as aucun symptôme, mais que tu as des rapports non protégés, nous te recommandons de te faire tester afin de ne pas contaminer un partenaire.

Qu’est-ce qu’une infection génitale trichomonase?

La trichomonase est une maladie sexuellement transmissible (MST) très courante causée par une infection transmise par le parasite protozoaire Trichomonas vaginalis. Les symptômes de la maladie peuvent varier, et la plupart des hommes et des femmes qui ont le parasite ne savent pas qu’ils sont infectés.

Le parasite protozoaire trichomonas vaginalis est un unicellulaire, cosmopolite, que l’on trouve dans l’appareil génito-urinaire des femmes et des hommes. 

Selon l’OMS, on estime que 180 millions de personnes sont touchées chaque année dans le monde. 

Il existe également deux variétés de trichomonas sans rapport ; la trichomonase intestinale, une des plus dangereuses et la trichomonase orale, comme son nom l’indique, vit dans la bouche d’une personne.

 

Quelles sont les causes et les facteurs de risque d’une infection trichomonas ?

L’homme est le seul hôte naturel connu ; le principal mécanisme de transmission est le contact sexuel. L’infection au cours d’un bain est très improbable, mais elle peut occasionnellement être contractée dans des piscines, des sources chaudes et en partageant des sous-vêtements, des serviettes de bain, etc. Le parasite est produit dans les voies urinaires et génitales sous forme de trophozoïtes.

Les facteurs à risque les plus important sont:

  • La promiscuité sexuelle
  • Rapports sexuels non protégés – sans préservatif
  • Antécédents de MST
  • Antécédents de trichomonase – une personne sur cinq peut être infectée à nouveau dans les trois mois suivant le traitement

Chez la femme, la partie du corps la plus souvent infectée est la partie inférieure de l’appareil génital (vulve, vagin ou l’urètre) et chez l’homme, c’est l’intérieur du pénis (urètre). Lors des rapports sexuels, le parasite est généralement transmis du pénis au vagin ou du vagin au pénis, mais il peut également être transmis d’un vagin à l’autre. Il est rare que le parasite infecte d’autres parties du corps, comme les mains, la bouche ou l’anus.

On ne sait pas exactement pourquoi certaines personnes atteintes de l’infection génitale trichomonase présentent des symptômes et d’autres pas.

Quels symptômes les femmes ont-elles?

Chez les femmes, la trichomonose est une forme de vaginite ou de colpite. Les symptômes sont généralement les suivants :

  • pertes vaginales verdâtres ou jaunâtres
  • gêne lors des rapports sexuels
  • écoulement à l’odeur désagréable 
  • douleur en urinant
  • démangeaisons génitales
  • sensation de brûlure dans la région génitale – dans le vagin et la vulve

 
Les complications de la trichomonase chez les femmes enceintes peuvent inclure un accouchement prématuré, un faible poids de naissance et la transmission de l’infection au bébé à la naissance.

Quels sont les symptômes des hommes ?

La trichomonase chez l’homme est généralement asymptomatique et transitoire, et l’infection génitale trichomonas vaginalis s’améliore spontanément dans de nombreux cas. Cependant, il existe des cas d’hommes qui restent porteurs asymptomatiques du protozoaire pendant plusieurs mois, servant de source d’infection.

Lorsque les symptômes sont présents, le tableau le plus courant est une urétrite (inflammation de l’urètre), démangeaisons à l’intérieur du pénis, brûlure après la miction ou l’éjaculation et un écoulement urétral purulent. Une complication rare mais possible est l’infection de la prostate par Trichomonas vaginalis, entraînant une prostatite.

Diagnostic de la trichomonase

Il est important que, dès l’apparition des premiers symptômes de l’infection génitale trichomonase, la personne doit se faire diagnostiquer afin de mettre en place le traitement le plus adéquat pour soulager les symptômes et favoriser l’élimination du parasite.

Le diagnostic de la trichomonase par un échantillon des pertes vaginales ou test urinaire de type 1 est prélevé et envoyé à un laboratoire pour des tests PCR visant à identifier la présence de ce parasite. 

Le prélèvement peut être fait chez votre médecin – gynécologue dans le cas des femmes et urologue dans le cas des hommes – ou dans le confort de votre domicile avec un de nos auto-test kit laboratoire. Une fois le résultat connu, tu pourras demander un traitement via une consultation médicale avec notre prestataire eedoctors.

3-STD - -Femme

Traitement de la trichomonase

Le traitement de cette maladie peut se faire par l’utilisation d’antibiotiques tels que le métronidazole ou le secnidazole, qui permettent l’élimination du micro-organisme de l’organisme, guérissant ainsi la maladie. Le traitement trichomonase sans ordonnance n’est pas possible, pour en obtenir une, tu dois consulter un professionnel et pour cela tu as plusieurs options tel que ton médecin traitant, eedoctors.ch ou lovelife.ch.

Pour bien traiter sans rechute l’infection génitale trichomonas, Il est strictement interdit à toute personne traitée par l’un de ces deux médicaments de boire de l’alcool. Il est nécessaire d’attendre au moins 3 jours en raison du risque sérieux de réaction. 

La trichomonase étant une infection sexuellement transmissible, il est recommandé d’éviter les contacts sexuels pendant le traitement et jusqu’à une semaine après sa fin. En outre, il est également recommandé que le partenaire sexuel se fasse tester afin d’éviter l’effet “ping pong” et car même en l’absence de symptômes, il existe une possibilité de contracter la maladie.

Prévention de la trichomonase

Quelques petites recommandations pour réduire le risque de contamination par Trichomonas
  • Utilise toujours des préservatifs lors des rapports sexuels.
  • Évite les partenaires multiples.
  • Évite les rapports sexuels avec des personnes dont tu as connaissance qu’elles sont contaminées et pas encore traitées.
  • Si tu as des symptômes de la Trichomonase, évites les rapports sexuels jusqu’à ce que tu sois testé.
Tu peux également faire un petit quizz sur lovelife.ch afin d’apprendre à mieux te protéger des IST et savoir si tu as besoin de faire un contrôle.

   Published By: Sofia Borges

Published Date:  22 August, 2022