Quelles sont les MST les plus courantes ?

Les maladies sexuellement transmissibles sont des maladies qui se transmettent par voie sexuelle. De nombreuses personnes souffrent d’une IST, quelle que soit leur orientation sexuelle. Les MST sont malheureusement encore un sujet très tabou, que ce soit dans la société ou même dans les cabinets médicaux.

Il existe de nombreux synonymes pour les maladies sexuellement transmissibles : Infection sexuellement transmissible, maladie sexuellement transmissible, abréviations anglaises telles que MST (maladie sexuellement transmissible), IST (infection sexuellement transmissible) ou l’abréviation française MST (maladies sexuellement transmissibles).

Nice to know : les médecins généralistes s’occupent des MST, mais les spécialistes en la matière sont les vénérologues. La vénérologie est une spécialité de la dermatologie (dermatologue).

Comment les MST se transmettent-elles ?

Les MST sont causées par des virus, des bactéries, des champignons et des parasites. La transmission se fait par les fluides corporels (sperme, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire, etc.), celle-ci peut avoir lieu lors de rapports sexuels vaginaux, anaux ou oraux.

Quels sont les symptômes des MST ?

Les symptômes les plus fréquents des IST sont des pertes vaginales ou péniennes, de nombreux patients se plaignent également de douleurs dans la région génitale et dans la partie inférieure de l’abdomen, ainsi que d’un gonflement des ganglions lymphatiques. Des ulcères indolores ou douloureux (appelés ulcérations en médecine) peuvent également apparaître.

Comme les MST ne provoquent souvent que peu ou pas de symptômes, elles se propagent rapidement.

Comment puis-je me protéger contre les MST ?

La seule façon de se prémunir est d’utiliser des préservatifs. Il existe un vaccin contre certaines maladies. Il est important de pouvoir se faire tester facilement en cas de suspicion d’IST, sinon un effet dit de “ping-pong” peut se produire : Les partenaires sexuels se contaminent mutuellement à plusieurs reprises. Lors du traitement, il est donc d’autant plus important que les deux/tous les partenaires sexuels soient également traités.

Quelles sont les Infections et maladies sexuellement transmissibles ?

Les IST les plus connues et leurs symptômes typiques sont les suivants :

Infections à chlamydia :

Chez les femmes, on remarque souvent l’apparition de saignements intermédiaires pour la première fois pendant la période sans règles ou des douleurs abdominales. Toutefois, l’infection reste souvent asymptomatique, surtout chez les hommes. Chez les femmes, l’infection à chlamydia est souvent confondue avec une cystite, car les symptômes sont similaires. La chlamydia peut entraîner la stérilité. Des antibiotiques sont utilisés pour le traitement.

Gonorrhée, également appelée familièrement «chaude-pisse» :

Chez l’homme, il y a un écoulement par le pénis, généralement les patients rapportent un pus jaune-verdâtre (souvent le matin, cela s’appelle des “gouttes bonjour”). L’ouverture de l’urètre est généralement rouge, la miction est douloureuse.

Chez la femme, une évolution d’abord asymptomatique est typique. La gonorrhée peut entraîner la stérilité chez la femme. La gonorrhée est traitée par des antibiotiques.

Herpès génital (infection par le virus de l’herpès simplex) :

De petites vésicules groupées apparaissent et sont douloureuses. Les patients font état d’un abattement, d’un sentiment général de maladie, surtout lors de la première infection. Des gonflements douloureux des ganglions lymphatiques sont également typiques. Il existe des médicaments antiviraux contre l’herpès, mais l’herpès guérit également de lui-même. Les médicaments antiviraux peuvent aider et raccourcir la durée de la maladie, surtout en cas de première infection. Une première infection par le virus de l’herpès est très dangereuse chez une femme enceinte.

HPV (virus du papillome humain), qui provoque ce que l’on appelle des condylomes génitaux :

Ce sont des tumeurs en forme de “chou-fleur”, qui ne sont pas douloureuses. Elles se trouvent sur les organes sexuels ou sur l’anus. Cependant, elles peuvent aussi se développer à l’intérieur du vagin, ce qui n’est pas remarqué ou seulement tardivement. Elles peuvent provoquer des démangeaisons, des brûlures ou des douleurs. Il existe un vaccin pour les adolescents (il est préférable de se faire vacciner avant le premier rapport sexuel). Les femmes devraient se rendre chaque année chez le gynécologue pour un frottis cervico-utérin (PAP), car l’HPV peut ensuite provoquer un cancer du col de l’utérus. Il n’existe pas de traitement contre l’HPV. La détection précoce est donc d’autant plus importante.

La syphilis, également appelée lues :

Souvent asymptomatique. La maladie est divisée en quatre stades. Un ulcère indolore d’environ 2 cm de diamètre et aux bords durs est visible sur le pénis ou les lèvres, qui guérit généralement en 3 à 7 semaines en laissant des cicatrices. La syphilis est traitée par des antibiotiques. Pour en savoir plus sur la syphilis, voir ci-dessous, car la syphilis peut aussi toucher le corps entier.

D’autres MST moins connues sont l’ulcus molle et le granuloma venereum (toutes deux infections par des bactéries), le molluscum contagiosum (infection par un virus), la trichomonase (infection par des parasites). La scabiose (acariens), l’infestation par les morpions et Candida albicans (infection par des champignons) sont également classées parmi les MST.

Ensuite, il y a les maladies sexuellement transmissibles qui ne se propagent pas seulement localement, mais qui peuvent toucher le corps entier. En médecine, on appelle cette caractéristique des maladies systémiques. Les trois maladies sexuellement transmissibles suivantes sont des maladies sexuellement transmissibles systémiques :

VIH :

Le VIH est transmis par un virus. La transmission peut se faire par des rapports sexuels, mais aussi par d’autres liquides corporels comme le sang, etc. Une primo-infection par le VIH se manifeste souvent par des symptômes pseudo-grippaux, des ganglions lymphatiques enflés, mais il se peut aussi qu’aucun symptôme ne soit présent.

Plus tard, il peut y avoir de la fièvre, de la diarrhée, des mycoses dans la bouche. Des infections récurrentes par le zona peuvent également être un signe de la maladie. Le système immunitaire est affaibli.

Au fur et à mesure de son évolution, la maladie non traitée se manifeste sous la forme de ce que l’on appelle le SIDA. De nos jours, il existe de bons traitements permettant de ralentir la maladie et de préserver ainsi l’espérance et la qualité de vie des patients concernés.

De plus, les médicaments permettent d’éviter la transmission si les patients prennent leurs médicaments de manière conséquente.

Toutefois, aucun remède n’est en vue à ce jour. Malheureusement, l’introduction de médicaments efficaces a fait reculer la conscience du risque d’infection par le VIH au sein de la population. Ces dernières années, on observe donc à nouveau une légère augmentation des nouvelles infections.

Hépatite:

L’hépatite est également transmise par un virus. L’hépatite peut également être transmise par les rapports sexuels, mais aussi par le sang.

On distingue différents types, l’hépatite A-E.

L’hépatite est une inflammation du foie dont de nombreuses autres causes peuvent être responsables. L’hépatite qui peut être transmise par voie sexuelle est ce que l’on appelle une hépatite virale, c’est-à-dire qu’elle est transmise par un virus.

Les symptômes sont similaires à ceux du VIH :

 

Abgeschlagenheit

 

 

Appetitlosigkeit

 

Kopf-, Muskel- und Gelenkschmerzen

 

Übelkeit

 

 

Erbrechen

 

 

Bauchschmerzen

 

 

Fieber

 

Il existe un vaccin contre l’hépatite A et B et il est recommandé à tout le monde. L’hépatite peut être traitée avec des médicaments antiviraux. Cependant, malgré le traitement, des dommages au foie et une insuffisance hépatique peuvent survenir.

La syphilis, en revanche, est causée par des bactéries. Les symptômes sont très variés. Il existe souvent une éruption cutanée tachetée et rougeâtre, généralement sur le ventre, la poitrine et le dos, qui ne démange pas. Elle s’accompagne de fatigue, de maux de tête, de douleurs articulaires ou musculaires. Les ganglions lymphatiques sont également gonflés.
La syphilis se soigne bien avec des antibiotiques.

Quel est le danger des MST ?

Le VIH et la syphilis comptent parmi les MST les plus dangereuses. Certaines MST peuvent évoluer vers des cancers ou la stérilité. Lorsqu’un patient est déjà atteint d’une MST, il est prédisposé à une infection par d’autres maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH.

C’est pourquoi il est d’autant plus important de détecter une MST à un stade précoce, ce qui est facilement réalisable grâce aux autotests de Check Your Health.

   Published By: Dr. Leonie Anna Dolder

Published Date:  24 Jan, 2022

Aimez-vous cet article ? Partagez-le maintenant avec vos amis.

Dépistage complet de 8 MST

Faites ce dépistage complet et discret des 8 infections recommandées dans l’intimité
Articles plus intéressants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 + trois =