Les règles irrégulières peuvent-elles causer l’infertilité?

Les menstruations font partie de la vie normale de chaque femme, et elles peuvent être incroyablement déroutantes lorsqu’elles deviennent irrégulières.

Dans cet article, nous examinerons les types de règles irrégulières, leurs causes potentielles et si elles peuvent ou non conduire à l’infertilité. Nous te proposerons des conseils pour les règles irrégulières et comment se remettre sur la bonne voie.

Qu’est-ce qu’une période irrégulière?

Il n’y a pas de réponse unique. Pour certaines femmes, une période irrégulière peut simplement être une période qui ne survient pas à la même date chaque mois. Pour d’autres femmes, les règles irrégulières peuvent être plus longues ou plus courtes que la moyenne, ou plus ou moins fréquentes que d’habitude.

En général, une période irrégulière est une période qui se situe en dehors de la plage normale du cycle menstruel d’une femme. Cela peut avoir un impact sur la fertilité de différentes manières. Tout d’abord, il peut être difficile de prédire quand l’ovulation se produira. Si tu ne sais pas quand tu ovules, il est plus difficile de planifier correctement les rapports sexuels pour tomber enceinte. De plus, des règles irrégulières peuvent indiquer un problème de santé sous-jacent qui peut avoir un impact sur la fertilité, comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Le SOPK est un trouble hormonal qui peut interférer avec l’ovulation et rendre difficile la procréation.

Si tu t’inquiètes de tes règles irrégulières et de leur impact sur ta fertilité, parles-en à ton gynécologue. Ils peuvent t’aider à comprendre ce qui se passe et si tu peux faire quelque chose pour améliorer tes chances de conception.

Types de règles irrégulières

Il existe plusieurs types de règles irrégulières, et chaque type peut causer des problèmes de fertilité différente. Le type le plus courant de règles irrégulières est le trouble de l’ovulation, ce qui signifie que les ovaires ne libèrent pas d’ovules régulièrement. Cela peut être causé par le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), un déséquilibre hormonal qui touche jusqu’à 10 % des femmes en âge de procréer. Le SOPK peut provoquer des règles irrégulières, ainsi que d’autres symptômes tels que la prise de poids, l’acné et la croissance excessive des cheveux.

Un autre type de règles irrégulières est l’endométriose, une condition dans laquelle le tissu qui tapisse l’utérus se développe à l’extérieur de l’utérus. Cela peut provoquer des règles douloureuses et rendre difficile la procréation.

Enfin, certaines femmes ont des fibromes utérins, qui sont des excroissances non cancéreuses dans l’utérus. Les fibromes peuvent provoquer des règles abondantes ou douloureuses et rendre difficile la procréation.

Qu’est-ce qui cause des règles irrégulières?

Il existe de nombreuses causes différentes de règles irrégulières, et selon la cause cela varie d’une femme à l’autre. Certaines causes courantes de règles irrégulières comprennent :

  • Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK): le SOPK est une affection qui affecte les ovaires et peut provoquer des règles irrégulières. C’est l’une des causes les plus fréquentes d’infertilité.
  • Problèmes de thyroïde: L’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie peuvent provoquer des irrégularités dans le cycle menstruel d’une femme.
  • Stress: les événements de la vie qui crée de l’anxiété ou simplement le stress quotidien peuvent perturber l’équilibre hormonal dans le corps et entraîner des règles irrégulières.
  • Changements de poids: une perte ou un gain de poids soudain peut également affecter les niveaux d’hormones et entraîner des irrégularités.

Comment savoir si tu as des règles irrégulières ?

Si tes règles sont irrégulières, il peut être difficile de savoir quand tu ovules. Cela rend difficile la procréation pour tomber enceinte. Il existe plusieurs façons de déterminer si tu as des règles irrégulières:

  1. Vérifies les changements dans tes règles au fil du temps. Si tes règles sont régulières et deviennent soudainement irrégulières, cela pourrait être le signe d’un problème de santé sous-jacent.
  2. Gardes une trace du moment où tu as tes règles chaque mois. Si tu remarques que tes règles sont constamment en retard ou en avance de plus d’une semaine, cela peut être le signe d’une irrégularité.
  3. Notes la durée de ton cycle menstruel. Un cycle normal dure généralement entre 21 et 35 jours. Si tes cycles sont constamment plus courts ou plus longs que cette plage, cela peut être le signe d’une irrégularité.
  4. Fais attention au flux de tes règles. Si tu remarques que tes règles sont beaucoup plus légères ou plus abondantes que d’habitude, cela peut être le signe d’une irrégularité.

Si tu penses avoir des règles irrégulières, il est important d’en parler à ton gynécologue ou ton médecin afin qu’il puisse t’aider à identifier la cause et te recommander des options de traitement si nécessaire.

Les règles irrégulières ont-elles un impact sur la fertilité ?

Il n’y a pas de réponse définitive à cette question car le corps de chacun est différent. Cependant, on pense généralement que les règles irrégulières peuvent avoir un impact sur la fertilité, car l’ovulation (nécessaire à la conception) peut être moins régulière ou même absente chez les femmes ayant des règles irrégulières. Si tu es préoccupé par ta fertilité, il est conseillé d’en parler à un médecin qui pourra t’aider à évaluer ta situation individuelle.

Comment traiter les règles irrégulières

Si tu as des règles irrégulières, il peut être difficile de prévoir quand tu ovules. Cela rend plus difficile de tomber enceinte. Il y a un certain nombre de choses que tu peux faire pour traiter les règles irrégulières et améliorer ta fertilité:

  • Parles-en à ton médecin: ton médecin peut t’aider à déterminer la cause de tes règles irrégulières et te recommandes le meilleur traitement.
  • Utilises des kits de prédiction d’ovulation: ces kits peuvent t’aider à prédire quand tu ovules, ce qui facilite la planification des rapports sexuels pendant tes jours les plus fertiles.
  • Prends des médicaments contre l’infertilité: tu peux demander à ton médecin des médicaments tels que Clomid, cela aide à provoquer l’ovulation et à améliorer tes chances de tomber enceinte.
  • Fais une insémination intra-utérine (IIU): tu peux demander à ton médecin d’organiser une IIU, qui est une procédure dans laquelle le sperme est inséré directement dans l’utérus, ce qui augmente tes chances de fécondation.
  • Fais une fécondation in vitro (FIV) : tu peux demander à ton médecin d’organiser une FIV, qui est un traitement de fertilité plus invasif et coûteux, mais il peut être nécessaire si d’autres traitements n’ont pas réussi.

Test ta fertilité depuis chez toi avec Check Your Health

Si tu crains que tes règles irrégulières soient un signe d’infertilité, tu peux vérifier tes niveaux d’hormones depuis chez toi en utilisant notre test de fertilité. Le test de fertilité Check Your Health est conçu pour aider les femmes à comprendre les hormones clés qui peuvent affecter l’ovulation et la régulation du cycle menstruel, telles que:

Prolactine

La prolactine est une hormone produite par l’hypophyse qui peut avoir de nombreux effets sur l’organisme. Il est principalement utilisé pour stimuler la production de lait après l’accouchement, les femmes enceintes qui allaitent peuvent avoir des niveaux élevés de prolactine.

Hormone Folliculo-Stimulante (FSH)

La FSH est une hormone qui stimule la croissance des follicules, qui produisent des œstrogènes et de la progestérone. Un niveau normal de FSH signifie qu’une femme a un nombre d’œufs optimal pour son âge.

Hormone lutéinisante

L’hormone LH est responsable de la reproduction. Un niveau normal de LH dans la seconde moitié du cycle menstruel indique qu’il n’y a pas de problèmes hormonaux majeurs interférant avec l’ovulation et créant un cycle sain.

Estradiol

L’estradiol est le principal œstrogène chez la femme. C’est l’une des principales hormones sexuelles responsables de l’ovulation et elle est mesurée par ce test hormonal pour les femmes. Après la ménopause, les niveaux d’oestrogènes chutent considérablement.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

La TSH est une hormone qui stimule ou réduit la production d’hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde.

T4

La thyroxine est une hormone thyroïdienne qui contient quatre atomes d’iode. C’est l’une des deux hormones produites par la glande thyroïde.

Progesterone

La progestérone est principalement synthétisée et sécrétée par le corps jaune et le placenta, mais elle est également produite dans une moindre mesure par d’autres tissus. La LH stimule la production de progestérone.Si tu découvres que ces hormones sont déséquilibrées, toi et un professionnel de santé peuvent élaborer un plan de traitement proactif pour rétablir ta fertilité et la régularité de tes règles.

   Published By: Sofia Borges

Published Date: 17 Janvier 2023

Articles qui peuvent t'intéressé