Les 7 signes de l’intolérance au gluten

Le gluten est un sujet controversé. La plupart des sources affirment qu’il est sans danger pour tout le monde, sauf pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque. Certains experts de la santé pensent toutefois que le gluten est nocif pour la plupart des gens.

Qu’est-ce que le gluten?

Le gluten est une famille de protéines que l’on trouve dans des grains comme le blé, le seigle, l’épeautre et l’orge.  Parmi les céréales contenant du gluten, le blé est de loin le plus fréquent.

Lorsque la farine se mélange à l’eau, les protéines de gluten forment un réseau collant qui a la consistance de la colle. Cette propriété collante rend la pâte élastique et permet au pain de lever lors de la cuisson. Elle assure également une texture tenace et agréable.

Il est intéressant de noter que le nom gluten provient de cette propriété collante de la pâte humide.

 

Aliments avec gluten 

Les aliments fabriqués à partir de blé sont ceux qui contiennent le plus de gluten. Cependant, la farine de blé est également souvent ajoutée aux aliments avec gluten, il est donc important de lire les informations nutritionnelles si vous évitez le gluten.

Parmi les 8 sources de gluten les plus courantes, on trouve :

  • Pain

Il s’agit de tous les types de pain, sauf s’ils sont étiquetés “sans gluten”, comme les petits pains au beurre, les croissants, les brioches, le pain bis, le pain complet ou les petits pains lucernois au levain.

  • Produits de boulangerie

Les produits de boulangerie et de pâtisserie tels que les pains au sucre, les gâteaux aux amandes, les couronnes de levain, les gâteaux et les tartes contiennent du gluten, tout comme les crêpes et les gaufres.

  • Pâtes alimentaires

Toutes les pâtes au blé contiennent du gluten, y compris les spaghettis, les fettuccines, les macaronis, les lasagnes et les raviolis.

  • Muesli

Les céréales du petit-déjeuner ne contiennent pas toutes du blé, mais beaucoup en contiennent du gluten. Notez également que l’avoine est souvent cultivée et transformée avec du blé. Par conséquent, les produits à base d’avoine, à moins qu’ils ne soient étiquetés sans gluten, en contiennent également.

  • Snacks

Des snacks populaires comme les crackers, les bretzels et certains chips sont des aliments avec gluten.

  • Bière

La bière est fabriquée à partir d’orge maltée, qui contient du gluten. Du blé est ajouté à certains spiritueux. Renseignez-vous donc sur les ingrédients.

  • Sauces

Les sauces à rôtir et les plats préparés contenant des sauces à rôtir contiennent du gluten. Les sauces en poudre contiennent également du gluten, à moins qu’elles ne soient explicitement étiquetées “sans gluten”

  • Soupes

De nombreuses soupes, qu’elles soient en boîtes ou en cartons, contiennent de la farine de blé comme épaississant. Vérifies l’étiquetage nutritionnel pour trouver des soupes prêtes à l’emploi sans gluten.

Symptômes possibles associés à l’intolérance au gluten

Nombre de ces symptômes apparaissent peu après l’ingestion de gluten. La combinaison exacte des symptômes peut toutefois varier.

Les personnes qui signalent une intolérance au gluten citent les symptômes suivants comme étant quelques-uns des plus courants lorsqu’elles intègrent des aliments contenant du gluten dans leur alimentation habituelle.

Parmi les symptômes les plus courants, on trouve

  • la diarrhée et constipation

Les personnes qui signalent une intolérance au gluten disent que les diarrhées et la constipation régulières sont un symptôme courant.

Les problèmes digestifs occasionnels sont normaux, mais s’ils surviennent pendant plusieurs jours, cela peut être le signe d’une maladie sous-jacente.

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque peuvent également souffrir de diarrhée et de constipation. Elles peuvent également avoir des selles à l’odeur particulièrement désagréable, car la maladie provoque une mauvaise absorption des nutriments.

  • les ballonnements

Un autre symptôme très courant rapporté par les personnes souffrant d’intolérance au gluten est le ballonnement. On entend par là la sensation d’avoir l’estomac plein, qui est désagréable et persistante.

L’excès de nourriture est la raison la plus fréquente des ballonnements, mais ils peuvent survenir pour toute une série de raisons. Chez les personnes souffrant d’une intolérance au gluten, la sensation de ballonnement peut être très régulière et n’est pas nécessairement liée à la quantité d’aliments consommés.

  • les douleurs abdominales

Là encore, différentes causes peuvent être à l’origine des douleurs abdominales. Mais ici aussi, les personnes qui signalent une intolérance au gluten indiquent qu’elles ont souvent des douleurs abdominales sans raison apparente.

  • la fatigue

La fatigue est un autre symptôme difficile à identifier pour les personnes concernées, car elle peut avoir de nombreuses causes différentes, dont beaucoup ne sont pas liées à une maladie.

Les personnes souffrant d’une intolérance au gluten peuvent éprouver des sentiments de fatigue persistants qui entravent leur fonctionnement quotidien.

  • les nausées

Les personnes souffrant d’une intolérance au gluten peuvent également souffrir de nausées, en particulier après avoir consommé un repas contenant du gluten. Les nausées peuvent avoir de nombreuses causes, mais si elles surviennent fréquemment après avoir consommé du gluten, cela peut être le signe d’une intolérance au gluten.

  • les maux de tête

Les maux de tête réguliers sont un autre symptôme qui peut apparaître chez les personnes souffrant d’intolérance au gluten.

  • autres symptômes

Plusieurs de ces symptômes peuvent apparaître régulièrement chez les personnes souffrant d’intolérance au gluten. Il est également possible que d’autres symptômes apparaissent en cas d’intolérance au gluten, bien qu’ils soient moins fréquents.

Il peut s’agir notamment de :

  • des douleurs articulaires et musculaires
  • dépression ou anxiété
  • confusion
  • fortes douleurs abdominales
  • anémie

Sensibilité au gluten, intolérance au gluten et Maladie coeliaque

Maladie cœliaque
La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui provoque une réaction négative au gluten, une protéine contenue dans le blé, l’orge et le seigle, chez les personnes génétiquement prédisposées. Comme le gluten déclenche des réactions immunitaires, la muqueuse de l’intestin grêle est endommagée au fil du temps. En l’absence de diagnostic et de traitement approprié, il est probable que les personnes atteintes de la maladie cœliaque souffrent de malabsorption, c’est-à-dire d’une incapacité de l’intestin grêle à absorber les nutriments dans la circulation sanguine.

La maladie cœliaque est une maladie grave. Si tu es diagnostiqué avec la maladie cœliaque, la méthode la plus efficace pour combattre les symptômes est d’opter pour une alimentation sans gluten.

Intolérance au gluten
L’intolérance au gluten, également connue sous le nom de sensibilité au gluten non cœliaque, présente des symptômes similaires à ceux de la maladie cœliaque. Bien que les deux maladies provoquent une réaction négative de l’organisme au gluten, les deux types de réactions n’ont pas la même longévité ni les mêmes conséquences. 

Lorsqu’une personne atteinte de la maladie cœliaque consomme du gluten, son système immunitaire attaque les propres tissus de l’organisme. En revanche, dans le cas d’une intolérance au gluten, la consommation de gluten entraîne à court terme des ballonnements et des douleurs abdominales. Contrairement à la maladie cœliaque, l’intolérance au gluten ne provoque généralement pas de dommages à long terme pour l’organisme.

Allergie au blé
En cas d’allergie au blé, le système immunitaire réagit à une série de protéines alimentaires contenues dans le blé, dont le gluten. Toutefois, contrairement à la maladie cœliaque, cette réaction immunitaire n’est généralement que temporaire. En outre, l’allergie au blé ne provoque pas de dommages permanents dans l’intestin grêle, à moins que la réaction n’entraîne une anaphylaxie, la forme la plus grave de réaction allergique. Contrairement à la maladie cœliaque et à l’intolérance au gluten, l’allergie au blé peut effectivement être surmontée.

Comment se fait le diagnostic ?

Ton médecin traitant examine attentivement tes symptômes et tes antécédents médicaux. Si tu es soupçonné d’avoir une intolérance au gluten, voici les prochaines étapes pour confirmer le diagnostic :

 Étape 1 : Tu suivras un régime contenant du gluten pendant environ six semaines. Pendant cette période, ton médecin effectuera des tests sanguins et cutanés afin d’exclure une allergie au blé ou une maladie cœliaque. Il n’existe pas de test d’intolérance au gluten.

Étape 2 : Si tu ne souffres ni d’allergie au blé ni de maladie cœliaque, ton médecin te demandera de ne pas consommer de gluten pendant au moins six semaines. Pendant cette période, tiens soigneusement un journal de tes symptômes et note ceux qui s’améliorent (le cas échéant).

Étape 3 : Si tes symptômes s’améliorent pendant le régime sans gluten, introduis à nouveau progressivement des aliments avec gluten. Si les symptômes reviennent, tu as probablement une intolérance au gluten.

Comment traite-t-on l’intolérance au gluten ?

Il n’existe pas de remède et de traitement pour l’intolérance au gluten. Mais la plupart des gens trouvent un soulagement à leurs symptômes en suivant un régime sans gluten. Tu devrais travailler avec ton prestataire de soins de santé ou un diététicien pour planifier ton régime alimentaire. Tu peux également demander à ton prestataire de soins de santé si tu dois ajouter des probiotiques à ton alimentation sans gluten.

   Published By: Nicole Pasini

Published Date:  22 August, 2022