La chlamydia est une infection sexuellement transmissible (IST) des plus communes en Europe qui se transmet lors d’un rapport oral, vaginal ou anal, non protégé.

La bactérie se trouvent sur les muqueuses et non dans les sécrétions vaginales ou le sperme.
La plupart des personnes infectées ne présentent pas de symptôme. Chez la femme non traitée, une maladie inflammatoire pelvienne peut se développer et conduire à un risque d’infertilité. Chez l’homme l’infection peut conduire à une inflammation de l’épididyme et dans quelques rares cas mener à la stérilité.

Die meisten infizierten Personen haben keine Symptome. Bei unbehandelten Frauen kann sich eine entzündliche Erkrankung des Beckens entwickeln, die zu Unfruchtbarkeit oder einer Frühgeburt führen kann. Bei Männern kann die Infektion zu einer Entzündung der Nebenhoden und in seltenen Fällen zu Unfruchtbarkeit führen.

La gonorrhée également appelée “chaude pisse” est une infection bactérienne qui se transmet lors d’un rapport sexuel oral, vaginal ou anal, par la bactérie Neisseria gonorrhoeae.

Une forte augmentation de cas confirmés a été signalés à l’OFSP depuis 2019.

Non traitée, cette infection bactérienne peut provoquer chez la femme une inflammation pelvienne et des complications durant la grossesse. Chez l’homme, l’infection peut conduire à une inflammation de l’épididyme. Tous deux pouvant mener à la stérilité.

Dem BAG wurde seit 2019 ein starker Anstieg von bestätigten Fällen gemeldet.

Unbehandelt kann diese bakterielle Infektion bei Frauen zu einer Entzündung des Beckens und zu Komplikationen während der Schwangerschaft führen. Bei Männern kann die Infektion zu einer Entzündung der Nebenhoden führen. Beide können zu Unfruchtbarkeit führen.

La trichomonase est causée par une infection par le parasite protozoaire Trichomonas vaginalis et se transmet par contact sexuel. La trichomonase est souvent responsable d’un écoulement vert ou mousseux chez les hommes et les femmes.

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est un virus transmissible par le sang qui peut être transmis lors de relations sexuelles anales ou vaginales non protégées et lors du partage de seringues contaminées par le VIH.Le VIH attaque les cellules immunitaires et peut évoluer en SIDA à un stade avancé.

L’hépatite C est un virus transmissible par le sang et causé par le virus de l’hépatite C (VHC). L’hépatite peut être une maladie aiguë ou chronique. Si elle n’est pas traitée, le virus peut causer des lésions hépatiques graves telles que la cirrhose (Fibrose du foie qui devient de moins en moins fonctionnel), l’insuffisance hépatique et le cancer du foie. Si l’infection devient chronique, elle peut être fatale.

La syphilis est une infection bactérienne chronique causée par la bactérie Treponema Pallidum. La Syphilis est transmise par contact sexuel. Si elle n’est pas diagnostiquée et qu’elle est non traitée, la syphilis peut finir au bout de plusieurs années d’évolution par endommager le cerveau, les nerfs, les yeux, le cœur, les vaisseaux sanguins, le foie, les os et les articulations.

Les uréaplasmes se rencontrent en tant que colonisateurs des muqueuses (le plus souvent chez des personnes en parfaite santé). Les uréaplasmes sont les bactéries potentiellement pathogènes les plus fréquemment isolées du tractus urogénital chez les hommes et les femmes. Pour diagnostiquer une infection par la bactérie Ureaplasma urealyticum, il convient de réaliser des prélèvements biologiques, tels qu’une analyse d’urines ou un frottis pour détecter le micro-organisme et un déséquilibre de la flore vaginale.

Mycoplasma genitalium (Mg) est le représentant le plus important de ce groupe en ce qui concerne les infections génitales ! Son importance en tant qu’agent pathogène n’a été de plus en plus reconnue ces dernières années et certaines inflammations jusque-là inexpliquées (par exemple de l’urètre) peuvent maintenant être expliquées par cette infection. C’est la plus petite bactérie capable de se reproduire, vit en parasite des cellules épithéliales du tractus génital, chez la femme comme chez l’homme. Ce mycoplasme se transmet par des contacts génitaux/génitaux ou génitaux/rectaux. La majorité des patients infectés par Mycoplasma genitalium ne développe pas de symptômes. Il est fréquemment retrouvé lors d’infections à Chlamydia ou par le VIH/sida. Responsable d’écoulements génitaux, d’urétrite et de syndrome pelvien douloureux, cette IST peut se compliquer d’épididymite et d’infertilité chez la femme.

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible (IST) des plus communes en Europe qui se transmet lors d’un rapport oral, vaginal ou anal, non protégé.

La bactérie se trouvent sur les muqueuses et non dans les sécrétions vaginales ou le sperme.
La plupart des personnes infectées ne présentent pas de symptôme. Chez la femme non traitée, une maladie inflammatoire pelvienne peut se développer et conduire à un risque d’infertilité. Chez l’homme l’infection peut conduire à une inflammation de l’épididyme et dans quelques rares cas mener à la stérilité.

Die meisten infizierten Personen haben keine Symptome. Bei unbehandelten Frauen kann sich eine entzündliche Erkrankung des Beckens entwickeln, die zu Unfruchtbarkeit oder einer Frühgeburt führen kann. Bei Männern kann die Infektion zu einer Entzündung der Nebenhoden und in seltenen Fällen zu Unfruchtbarkeit führen.

La gonorrhée également appelée “chaude pisse” est une infection bactérienne qui se transmet lors d’un rapport sexuel oral, vaginal ou anal, par la bactérie Neisseria gonorrhoeae.

Une forte augmentation de cas confirmés a été signalés à l’OFSP depuis 2019.

Non traitée, cette infection bactérienne peut provoquer chez la femme une inflammation pelvienne et des complications durant la grossesse. Chez l’homme, l’infection peut conduire à une inflammation de l’épididyme. Tous deux pouvant mener à la stérilité.

Dem BAG wurde seit 2019 ein starker Anstieg von bestätigten Fällen gemeldet.

Unbehandelt kann diese bakterielle Infektion bei Frauen zu einer Entzündung des Beckens und zu Komplikationen während der Schwangerschaft führen. Bei Männern kann die Infektion zu einer Entzündung der Nebenhoden führen. Beide können zu Unfruchtbarkeit führen.

La trichomonase est causée par une infection par le parasite protozoaire Trichomonas vaginalis et se transmet par contact sexuel. La trichomonase est souvent responsable d’un écoulement vert ou mousseux chez les hommes et les femmes.

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est un virus transmissible par le sang qui peut être transmis lors de relations sexuelles anales ou vaginales non protégées et lors du partage de seringues contaminées par le VIH.Le VIH attaque les cellules immunitaires et peut évoluer en SIDA à un stade avancé.

L’hépatite C est un virus transmissible par le sang et causé par le virus de l’hépatite C (VHC). L’hépatite peut être une maladie aiguë ou chronique. Si elle n’est pas traitée, le virus peut causer des lésions hépatiques graves telles que la cirrhose (Fibrose du foie qui devient de moins en moins fonctionnel), l’insuffisance hépatique et le cancer du foie. Si l’infection devient chronique, elle peut être fatale.

La syphilis est une infection bactérienne chronique causée par la bactérie Treponema Pallidum. La Syphilis est transmise par contact sexuel. Si elle n’est pas diagnostiquée et qu’elle est non traitée, la syphilis peut finir au bout de plusieurs années d’évolution par endommager le cerveau, les nerfs, les yeux, le cœur, les vaisseaux sanguins, le foie, les os et les articulations.

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible (IST) des plus communes en Europe qui se transmet lors d’un rapport oral, vaginal ou anal, non protégé.

La bactérie se trouvent sur les muqueuses et non dans les sécrétions vaginales ou le sperme.
La plupart des personnes infectées ne présentent pas de symptôme. Chez la femme non traitée, une maladie inflammatoire pelvienne peut se développer et conduire à un risque d’infertilité. Chez l’homme l’infection peut conduire à une inflammation de l’épididyme et dans quelques rares cas mener à la stérilité.

Die meisten infizierten Personen haben keine Symptome. Bei unbehandelten Frauen kann sich eine entzündliche Erkrankung des Beckens entwickeln, die zu Unfruchtbarkeit oder einer Frühgeburt führen kann. Bei Männern kann die Infektion zu einer Entzündung der Nebenhoden und in seltenen Fällen zu Unfruchtbarkeit führen.

La gonorrhée également appelée “chaude pisse” est une infection bactérienne qui se transmet lors d’un rapport sexuel oral, vaginal ou anal, par la bactérie Neisseria gonorrhoeae.

Une forte augmentation de cas confirmés a été signalés à l’OFSP depuis 2019.

Non traitée, cette infection bactérienne peut provoquer chez la femme une inflammation pelvienne et des complications durant la grossesse. Chez l’homme, l’infection peut conduire à une inflammation de l’épididyme. Tous deux pouvant mener à la stérilité.

Dem BAG wurde seit 2019 ein starker Anstieg von bestätigten Fällen gemeldet.

Unbehandelt kann diese bakterielle Infektion bei Frauen zu einer Entzündung des Beckens und zu Komplikationen während der Schwangerschaft führen. Bei Männern kann die Infektion zu einer Entzündung der Nebenhoden führen. Beide können zu Unfruchtbarkeit führen.

La trichomonase est causée par une infection par le parasite protozoaire Trichomonas vaginalis et se transmet par contact sexuel. La trichomonase est souvent responsable d’un écoulement vert ou mousseux chez les hommes et les femmes.

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) est un virus transmissible par le sang qui peut être transmis lors de relations sexuelles anales ou vaginales non protégées et lors du partage de seringues contaminées par le VIH.Le VIH attaque les cellules immunitaires et peut évoluer en SIDA à un stade avancé.

Prolaktin ist ein Hormon, das in der Hirnanhangdrüse produziert wird und eine Rolle bei der reproduktiven Gesundheit spielt. Sein Hauptzweck ist es, die Milchproduktion nach der Geburt zu stimulieren, und bei schwangeren und stillenden Frauen kann der Prolaktinspiegel ansteigen.

FSH ist das Hormon, das für das Wachstum und die Reifung der Follikel verantwortlich ist. Die Follikel sind die Quelle für Östrogen und Progesteron, die jede Frau für einen normalen Menstruationszyklus benötigt. Ein normaler FSH-Wert zeigt an, dass eine Frau eine für ihr Alter vermutlich normale Anzahl von Eizellen hat.

Progesteron wird vor allem im Corpus luteum und in der Plazenta synthetisiert und ausgeschüttet, in geringeren Mengen auch von anderen Geweben. LH stimuliert die Ausschüttung des Progesterons. Die Freisetzung bewirkt eine für die Einnistung des Ei benötigte Anpassung des proliferierten Endometriums sowie sie Anpassung der Uterusmuskulatur an den wachsenden Embryo

LH ist das Hormon, das für den Eisprung verantwortlich ist. Ein normaler LH-Hormonspiegel in der zweiten Hälfte des Menstruationszyklus ist beruhigend, weil kein größeres hormonelles Ungleichgewicht vorliegt, das die normale Funktion der Eierstöcke beeinträchtigt.

Estradiol ist das wichtigste Östrogen bei Frauen und wird von den Eierstöcken produziert. Es ist eines der wichtigsten Sexualhormone, die für den Eisprung verantwortlich sind – und wird mit diesem Hormontest für Frauen gemessen. Nach der Menopause sinkt der Östrogenspiegel deutlich ab. Estradiol ist auch für die Gesundheit und normale Funktion anderer Geschlechtsorgane, wie Brust, Vagina und Gebärmutter, verantwortlich.

Das TSH (Thyreoidea-stimulierendes Hormon) ist ein Hormon, das die Produktion von Schilddrüsenhormonen stimuliert oder hemmt. Tatsächlich kontrolliert das TSH die Produktion der Hormone T3 (Triiodthyronin) und T4 (Thyroxin). Im Gegensatz hierzu produziert der Körper weniger bei erhöhtem T3- und T4-Spiegel, Im Normalzustand sinkt die Rate, wenn die der Hormone ansteigt und umgekehrt. Studien zeigen, dass ein höherer oder niedrigerer Schilddrüsenhormonspiegel die Fortpflanzungshormone verändern und den Menstruationszyklus stören kann – was eine Empfängnis erschwert. Doch nur weil Sie eine Hypo- oder Hyperthyreose haben, heißt das nicht, dass Sie nicht schwanger werden können.

Thyroxin (T4) ist eines der beiden Schilddrüsenhormone. T4 enthält 4 Jod-Moleküle, daher die Bezeichnung T4. Nur in den Schilddrüsenhormonen ist in unserem Körper Jod enthalten. Deshalb ist die Aufnahme von Jod durch die Ernährung für eine gesunde Schilddrüse wichtig. Die Schilddrüse produziert T4 in viel größeren Mengen als T3, etwa 90 % mehr.

La prolactine est une hormone produite dans l’hypophyse et joue un rôle dans la santé reproductive. Son but premier est de stimuler la production de lait après l’accouchement, et chez les femmes enceintes et allaitantes, le taux de prolactine peut monter en flèche.

La FSH est l’hormone responsable de la croissance et de la maturation des follicules, qui sont la source des œstrogènes et de la progestérone dont chaque femme a besoin pour avoir un cycle menstruel normal. Un taux normal de FSH indique qu’une femme a un nombre d’ovules présumé normal pour son âge

La LH est l’hormone qui est responsable de l’ovulation. Un taux normal d’hormone LH dans la seconde moitié du cycle menstruel est rassurant car il n’y a pas de déséquilibre hormonal majeur qui interfère avec le fonctionnement normal des ovaires.

L’estradiol est le principal œstrogène chez la femme et est produit par les ovaires. C’est l’une des principales hormones sexuelles responsables de l’ovulation – et elle est mesurée par ce test hormonal pour les femmes. Après la ménopause, le taux d’œstrogènes diminue considérablement. L’œstradiol est également responsable de la santé et du fonctionnement normal d’autres organes sexuels, tels que le sein, le vagin et l’utérus.

La TSH (thyréostimuline hypophysaire) est une hormone qui stimule ou inhibe la production d’hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde. La TSH sécrétée par l’hypophyse une glande endocrine située dans le cerveau contrôle la production des hormones T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine). Lorsque les niveaux de T3 et de T4 sont bas, le corps produit plus de TSH pour stimuler la thyroïde. Mais lorsque les niveaux de T3 et de T4 sont élevés, le corps en produit moins. À l’état normal, son taux baisse quand celui des hormones augmente et inversement. Des études montrent que lorsque le taux d’hormones thyroïdiennes est plus ou moins élevé, cela peut modifier les hormones de reproduction et perturber le cycle menstruel.

La thyroxine (T4) est l’une des deux hormones produites par la glande thyroïde. T4 contient 4 molécules d’iodure d’où les noms T4. Seules les hormones thyroïdiennes contiennent de l’iode dans le corps. C’est pourquoi l’apport alimentaire en iode est important pour la santé thyroïdienne. La glande thyroïde produit T4 dans des quantités beaucoup plus grandes que T3, environ 90% de plus.

La progestérone est principalement synthétisée et sécrétée par le corps jaune et le placenta, mais aussi, en moindre quantité, par d’autres tissus. LH stimule la sécrétion de progestérone. Cette libération entraîne une adaptation de l’endomètre proliféré, nécessaire à la fixation de l’œuf, ainsi qu’une adaptation de la musculature utérine à la croissance de l’embryon.

La FSH est l’hormone responsable de la croissance et de la maturation des follicules, qui sont la source des œstrogènes et de la progestérone dont chaque femme a besoin pour avoir un cycle menstruel normal. Un taux normal de FSH indique qu’une femme a un nombre d’ovules présumé normal pour son âge

La LH est l’hormone qui est responsable de l’ovulation. Un taux normal d’hormone LH dans la seconde moitié du cycle menstruel est rassurant car il n’y a pas de déséquilibre hormonal majeur qui interfère avec le fonctionnement normal des ovaires.

L’estradiol est le principal œstrogène chez la femme et est produit par les ovaires. C’est l’une des principales hormones sexuelles responsables de l’ovulation – et elle est mesurée par ce test hormonal pour les femmes. Après la ménopause, le taux d’œstrogènes diminue considérablement. L’œstradiol est également responsable de la santé et du fonctionnement normal d’autres organes sexuels, tels que le sein, le vagin et l’utérus.

La progestérone est principalement synthétisée et sécrétée par le corps jaune et le placenta, mais aussi, en moindre quantité, par d’autres tissus. LH stimule la sécrétion de progestérone. Cette libération entraîne une adaptation de l’endomètre proliféré, nécessaire à la fixation de l’œuf, ainsi qu’une adaptation de la musculature utérine à la croissance de l’embryon.