fbpx

Comment les hormones affectent votre appétit et votre poids ?

Comment les hormones affectent votre appétit et votre poids ?

Les hormones sont des substances naturelles qui agissent comme des messagers chimiques entre différentes parties du corps. Elles contrôlent de nombreuses fonctions dont la croissance, la reproduction, la fonction sexuelle, le sommeil, la faim, l’humeur et le métabolisme. Certaines cellules du corps sont composées de protéines appelées récepteurs qui réagissent à une hormone. La façon dont une cellule réagit dépend de l’hormone à laquelle elle réagit.

 

• D’où proviennent les hormones?

Hormones proviennent du système endocrinien, qui est un ensemble de glandes et de cellules. • Quel est le rôle du système endocrinien ? Le système endocrinien fabrique des hormones et les libèrent dans le sang. Le saviez-vous ? L’hypophyse est la glande principale du système endocrinien. Elle se situe à la base du cerveau, fabrique et entrepose de nombreuses hormones.

1- Comment le Cortisol affecte-t-il le poids du corps ?

Le cortisol est une hormone stéroïde également appelée corticostéroïde et qui est sécrétée par la zone fasciculée du cortex de la glande surrénale à partir du cholestérol. Le cortisol est également appelé hydrocortisone et représente l’hormone du stress. Son taux vari tout au long de la journée et sa dérégulation peut être le symptôme de quelques pathologies et peut entraîner certains problèmes. Une personne exposée à des variations importantes du taux de cortisol, aura souvent une variation de son poids.

Un taux de cortisol trop élevé, peut favoriser une prise de poids. Pour être plus claire, le cortisol aide à brûler les graisses pour les transformer en sucre, mais si le taux de cortisol est trop élevé, le corps va stocker plus facilement la graisse pour répondre au besoin du cortisol de créer des sucres. Le cortisol et la prise de poids sont donc très souvent liés. Pour conclure, le stress et la prise de poids sont liés : Le stress provoque la sécrétion de cortisol. Quand on est stressé, on mange mal, pas forcément beaucoup, mais on grignote des mauvaises choses et donc on sature notre corps en graisse ou en sucre.

Comme vous l’aurez compris, dans ce cas-là, la prise de poids est alors inévitable !

2- Comment les hormones thyroïdiennes affectent-elles le poids du corps ?

Les hormones thyroïdiennes : la thyroxine et la triiodothyronine, sont des hormones produites dans la thyroïde à partir d’iode et d’un acide aminé : la tyrosine. Les hormones thyroïdiennes sont essentielles à la croissance et au développement correct, à la multiplication et à la différenciation de toutes les cellules de l’organisme.

Le saviez-vous ?

Près du tiers de la dépense énergétique au repos connue sous l’abréviation DER, pourrait être influencé par les hormones thyroïdiennes.
Chez des patients traités pour hypothyroïdie, la DER diminue de 15 %, ce qui pourrait conduire à un surpoids.
L’hypothyroïdie pourrait également favoriser la prise de poids de façon indirecte.
Les personnes plus sensibles à la fatigue, auraient tendance à diminuer leur activité physique.
D’autres, se sachant malades, seraient plus anxieuses et compenseraient par des grignotages.
Les dysfonctionnements thyroïdiens sont par ailleurs associés au poids.
À cause de l’anxiété provoquée par la découverte de la maladie, les personnes les plus préoccupées par leurs poids pourraient, sans le vouloir, déséquilibrer leur alimentation en se mettant au régime.

3- Quel est le lien entre la testostérone et la perte de poids ?

La testostérone est une hormone mâle sécrétée par les testicules. Cette hormone stimule le développement des organes génitaux mâles et détermine l’apparition des caractères sexuels mâles secondaires. La testostérone est une hormone qui se trouve également dans le corps de la femme, mais en plus petite quantité évidemment. Elle est stockée dans les ovaires. La testostérone est une hormone stéroïdienne anabolisante. Sécrétée chez l’homme comme chez la femme, c’est une hormone qui favorise la synthèse protéique et le développement de la masse musculaire.

Un taux suffisant de testostérone permet alors de stimuler le métabolisme et d’éviter le stockage des lipides et des sucres sous forme de triglycérides. Il s’agit donc de l’une des hormones qui ferait maigrir. En voici d’autres : – La leptine – La CCK – Les hormones thyroïdiennes

4- Comment l’obésité peut réduire la production de testostérone ?

Chez l’homme, l’obésité et la satisfaction sexuelle ne font pas bon ménage, tant pour des raisons psychologiques que corporelles. Mais des traitements existent. Chez l’homme, on sépare les troubles sexuels en quatre grandes catégories et l’obésité peut avoir un impact sur les troubles de l’érection et les troubles du désir sexuel. De manière générale, le désir sexuel est un phénomène neuropsychologique complexe qui prend en considération de très nombreux paramètres comme la santé générale, le bien-être émotionnel, les hormones, le niveau d’énergie et les normes sociales.
Être obèse a un impact sur l’érection, pour des raisons physiologiques et psychologiques.

Des études ont d’ailleurs montré que l’obésité diminue la capacité de relaxation des corps caverneux, les deux parties du pénis qui se gorgent de sang pour aboutir à l’érection. De même, on observe une plus grande sensibilité au stress, ce qui rend plus difficile l’accroissement des corps caverneux. On a aussi montré que l’obésité augmente le risque de dysfonction érectile d’origine vasculaire. Les hormones jouent aussi leur rôle : chez l’homme, l’obésité a pour conséquence la diminution de la production de la testostérone dans le sang. Donc, il existe un lien entre la testostérone abaissée et la diminution du désir sexuel !

5- Perdre du poids pour booster la testostérone : Le saviez-vous ?

Perdre du poids serait un moyen simple et garanti pour augmenter le taux de testostérone chez l’homme ! Le Dr Frances Hayes et ses collègues ont étudié l’impact d’une perte de poids sur le taux de testostérone chez des hommes en surpoids pré diabétiques.

Près de 900 hommes âgés en moyenne de 54 ans et qui présentant de faibles taux de testostérone avec les symptômes associés comme la baisse de la libido ou les troubles de l’érection ont été répartis en trois groupes et ont reçu 3 types de traitement : Soit un traitement à base de metformine qui est un médicament antidiabétique, soit des consignes pour améliorer leur hygiène de vie, soit un placebo.

Quel a été le résultat ? Au bout d’un an, le taux de testostérone n’a pas changé concernant le groupe qui a reçu la metformine et celui qui a reçu le placebo.
En revanche, dans le groupe qui a modifié ses habitudes alimentaires et qui a perdu du poids, le nombre de personnes ayant un taux de testostérone bas qui était donc inférieur à 300 ng/dL, a été divisé par 2 ! Le nombre est passé de 20 % à 11% ! La baisse de la testostérone en cas de surpoids serait liée à une enzyme, l’aromatase, qui est présente dans les tissus graisseux et qui produit des hormones féminisantes.

La perte de poids diminuerait donc l’activité de l’aromatase, ce qui ainsi ferait remonter le taux de testostérone !

Pour conclure, une hormone est donc une substance chimique biologiquement active, synthétisée par une cellule glandulaire et sécrétée dans le milieu intérieur où elle circule Les hormones agissent à distance et par voie sanguine sur des récepteurs spécifiques d’une cellule cible. Elle transmet un message sous forme chimique et joue donc un rôle de messager dans l’organisme. Un déséquilibre hormonal peut provoquer certains désagréments ou prise de poids. Pour éviter ceci, nous vous recommandons d’adopter un mode de vie saint et équilibré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 4 =