Causes possibles d’une envie fréquente d’uriner

De nombreuses personnes ont souvent envie d’uriner, mais ne sont pas surs que leur miction (terme médical désignant l’acte d’évacuation de l’urine de la vessie) fréquente constitue un problème médical. Mais qu’entend-on par mictions trop fréquentes et comment sais-tu si tu as une cystite, une nycturie ou un autre problème?

Il est important de déterminer la cause de ton envie de faire pipi fréquente et des symptômes urinaires afin de pouvoir prendre des mesures pour éviter que ce problème urinaire n’affecte ta vie quotidienne et ne conduise à d’autres problèmes de vessie.

Boire beaucoup d’eau :
Si tu consommes plus de liquide que ce dont ton corps a besoin pour maintenir un niveau d’hydratation suffisant, tu devras uriner plus souvent en raison de l’augmentation de la production d’urine.

Alimentation :
L’alcool et la caféine sont tous deux des diurétiques potentiels, c’est-à-dire qu’ils peuvent provoquer des mictions trop fréquentes et urgentes. Les agrumes comme les oranges et les citrons, les boissons gazeuses et les édulcorants artificiels irritent également la vessie et peuvent déclencher des mictions fréquentes.

L’incontinence d’effort :
Ce trouble est une cause fréquente de problème de vessie chez les femmes. En cas d’incontinence d’effort, non seulement tu dois aller plus souvent aux toilettes, mais tu peux aussi avoir des pertes d’urine involontaires lorsque tu fais du sport, que tu tousses, éternues ou même ris.

Combien de fois par jour dois-je uriner?

Comme pour beaucoup de choses dans la vie, chaque personne est différente. Il en va de même pour la fréquence normale du besoin d’uriner. Pour la plupart des gens, la fréquence normale du besoin d’uriner est de 6 à 7 fois par jour sur une période de 24h. Une fréquence de 4 à 10 fois par jour peut également être normale si la personne concernée est en bonne santé et satisfaite de la fréquence de ses visites aux toilettes.

 

La Trichomonase peut provoquer des envies d’uriner fréquentes

La Trichomonase est une infection sexuellement transmissible (IST) pouvant provoquer des mictions fréquentes et douloureuses. Chez les femmes, les symptômes de la trichomonase peuvent inclure des pertes vaginales anormales de couleur jaune verdâtre et à l’odeur de poisson, ainsi qu’une irritation de la région génitale et des douleurs lors des rapports sexuels. Un test de dépistage des maladies sexuellement transmissibles telles que la trichomonase peut être facilement effectué à domicile grâce au test kit Check Your Health de dépistage de la trichomonase.

Le diabète et d’autres pathologies peuvent entraîner des mictions constantes

le diabète de type 1 et le diabète de type 2 :
L’envie de faire pipi fréquente est un symptôme précoce des deux formes de diabète. Le corps tente ainsi d’évacuer l’excès de sucre dans le sang par l’urine. À un stade plus avancé, les diabétiques souffrant de troubles nerveux risquent d’avoir des mictions abondantes ou des problèmes de contrôle de la vessie.

Sclérose en plaques (SEP) :
Au moins 80 % des patients atteints de SEP souffrent d’une forme de dysfonctionnement de la vessie, y compris de fréquentes envies d’uriner. Cela est dû au fait que les lésions de la SEP peuvent altérer la capacité du cerveau à transmettre des signaux à la vessie.

Maladie neurologique ou accident vasculaire cérébral :
Toute maladie qui endommage les nerfs peut affecter ta vessie. Dans ce cas, des problèmes de vessie tels que des mictions plus fréquentes et plus pressantes peuvent survenir.


Polyurie – toujours envie d’uriner avec beaucoup de quantité

La polyurie est un état dans lequel le corps urine plus que d’habitude et élimine des quantités excessives ou anormalement importantes d’urine à chaque envie d’uriner.

La polyurie est définie comme l’émission fréquente de grandes quantités d’urine – plus de 3 litres par jour par rapport à l’émission quotidienne normale d’urine chez les adultes, qui est d’environ 1 à 2 litres.

La polyurie est l’un des principaux symptômes du diabète (à la fois de type 1 et de type 2) et peut entraîner une déshydratation grave qui, si elle n’est pas traitée, peut nuire à la fonction rénale.


Pollakiurie – envie d’uriner fréquente avec peu de quantité

La pollakiurie est une condition qui provoque des mictions fréquentes, généralement chez les enfants.

La pollakiurie chez les jeunes enfants peut être frustrante pour les parents et les personnes qui s’en occupent. Elle peut durer des semaines, voire des mois, mais disparaît généralement sans traitement. Les principaux symptômes de la pollakiurie sont d’avoir toujours envie d’uriner et la sensation de la vessie toujours pleine. Un enfant atteint de pollakiurie urine jusqu’à 40 fois par jour ou trois à quatre fois par heure.

La pollakiurie ne s’accompagne généralement pas d’autres symptômes. Il est important de s’assurer qu’il n’y a pas de signes d’une maladie sous-jacente plus grave, telle qu’une infection des voies urinaires (IVU).

Nycturie – miction nocturne fréquente

Des milliers de Suisses souffrent de mictions nocturnes fréquentes, un besoin d’aller faire pipi au milieu de la nuit. Ce phénomène est connu sous le nom de nycturie et est souvent cité comme cause de troubles du sommeil. Bien que la nycturie soit souvent considérée comme un problème des personnes âgées, elle peut toucher des personnes de tout âge.

Le fait d’aller aux toilettes peut entraîner un sommeil agité, une fatigue diurne excessive et un risque accru de chutes dangereuses. Les causes de la nycturie sont multiples et peuvent être liées à un certain nombre de problèmes de santé graves.

Bien que la nycturie soit fréquente, elle ne doit pas être considérée comme une fatalité. Dans de nombreux cas, des mesures peuvent être prises pour réduire le nombre de visites nocturnes aux toilettes et améliorer le sommeil.


Dysfonctionnement de la vessie

On parle de dysfonctionnement neurogène de la vessie, également connu sous le nom de dysfonctionnement neurogène des voies urinaires inférieures, lorsqu’une personne n’a pas le contrôle de sa vessie en raison de problèmes cérébraux, médullaires ou nerveux. Plusieurs muscles et nerfs doivent travailler ensemble pour que la vessie retienne l’urine jusqu’à ce qu’elle puisse être vidée.

Des messages nerveux vont et viennent entre le cerveau et les muscles qui contrôlent le moment où la vessie doit être vidée. Si ces nerfs sont endommagés par une maladie ou une blessure, il se peut que les muscles ne puissent plus se contracter ou se détendre au bon moment. Chez les personnes atteintes de vessie neurogène, les nerfs et les muscles ne fonctionnent pas bien ensemble. La vessie peut ne pas se remplir ou se vider correctement.

On parle de dysfonctionnement neurogène de la vessie, également connu sous le nom de dysfonctionnement neurogène des voies urinaires inférieures, lorsqu’une personne n’a pas le contrôle de sa vessie en raison de problèmes cérébraux, médullaires ou nerveux. Plusieurs muscles et nerfs doivent travailler ensemble pour que la vessie retienne l’urine jusqu’à ce qu’elle puisse être vidée.

Des messages nerveux vont et viennent entre le cerveau et les muscles qui contrôlent le moment où la vessie doit être vidée. Si ces nerfs sont endommagés par une maladie ou une blessure, il se peut que les muscles ne puissent plus se contracter ou se détendre au bon moment. Chez les personnes atteintes de vessie neurogène, les nerfs et les muscles ne fonctionnent pas bien ensemble. La vessie peut ne pas se remplir ou se vider correctement.

Grossesse et ménopause

Si tes mictions fréquentes ne sont pas dues à des facteurs liés au mode de vie ou à des infections, des changements hormonaux pourraient en être la cause. Il existe deux causes fréquentes :

La grossesse :
Les femmes enceintes ont un taux plus élevé d’hormones comme la progestérone. Associé à la pression exercée sur la vessie par la croissance de l’utérus, ce déséquilibre hormonal fait partie des causes possibles de mictions fréquentes chez les femmes, même au début de la grossesse.

La ménopause :
Lorsque tu arrives à la ménopause, ton taux d’œstrogènes diminue. Cela peut avoir un impact sur la capacité de ton système urinaire à contrôler la miction. Dans ce cas, tu peux avoir des mictions fréquentes, des infections urinaires plus fréquentes et même de l’incontinence. Bien sûr, toutes les femmes qui entrent en ménopause ne souffrent pas de fuites urinaires ou d’autres problèmes de miction – mais si tu penses que tu vas entrer en ménopause et que tu souffres de mictions fréquentes, tu devrais faire le test de périménopause Check Your Health à la maison pour vérifier s’il y a des indicateurs hormonaux de la transition vers la ménopause.

Tumeur de la vessie – Cancer de la vessie

Si tu as des tumeurs ou des saignements dans ta vessie, tu devras peut-être uriner fréquemment.

Le cancer de la vessie est un type de cancer fréquent qui se développe dans les cellules de la vessie. La vessie est un organe creux et musculaire situé dans le bas de l’abdomen qui stocke l’urine.

Le cancer de la vessie commence généralement dans les cellules (cellules urothéliales) qui tapissent l’intérieur de la vessie. On trouve également des cellules urothéliales dans les reins et les tubes (uretères) qui relient les reins à la vessie. Les carcinomes urothéliaux peuvent également se produire dans les reins et les uretères, mais ils sont beaucoup plus fréquents dans la vessie.

La plupart des cancers de la vessie sont diagnostiqués à un stade précoce, où le cancer peut encore être facilement traité. Mais même un cancer de la vessie à un stade précoce peut réapparaître après un traitement réussi. C’est pourquoi les personnes atteintes d’un cancer de la vessie doivent généralement être suivies pendant des années après le traitement, afin de voir si le cancer de la vessie réapparaît.

 

Infection urinaire

En cas d’infection urinaire (ou IU), le revêtement de l’urètre (le tube qui conduit l’urine hors de la vessie et du corps) est irrité et enflammé. Cette irritation entraîne une envie fréquente d’uriner, même si tu urines peut-être moins que d’habitude lorsque tu urines. Les infections urinaires peuvent également provoquer d’autres problèmes de vessie, par exemple un rétrécissement de l’urètre chez les hommes.

   Published By: Nicole Pasini

Published Date:  20 September, 2022

Articles qui peuvent t'intéressé