Carence en fer : Symptômes, causes, tests, suppléments

Carence en fer

   Published By: Nicole Pasini

Published Date:  17 May, 2022

Une carence en fer se produit lorsque notre organisme ne dispose pas d’une quantité suffisante du minéral qu’est le fer.

Sans fer, l’organisme ne peut pas produire en quantité suffisante les globules rouges qui permettent de transporter l’oxygène (hémoglobine) dans nos vaisseaux sanguins.

Les 7 signes d’anémie en fer

1. Fatigue inhabituelle

Se sentir très fatigué est l’un des symptômes les plus importants d’une carence en fer. 

Sans suffisamment d’hémoglobine, moins d’oxygène atteint nos tissus et nos muscles, ce qui les prive d’énergie. Notre cœur doit également travailler davantage pour faire circuler le sang riche en oxygène dans notre corps, ce qui peut nous fatiguer.

2. Essoufflement

Si nous nous trouvons à bout de souffle lorsque nous effectuons des tâches quotidiennes que nous trouvions auparavant faciles, comme marcher, monter des escaliers ou faire de l’exercice, une carence en fer peut être en cause.

3. Maux de tête

Bien que le lien entre la carence en fer et les maux de tête ne soit pas encore clairement établi, des maux de tête fréquents et récurrents peuvent être un symptôme de carence en fer.

4. Une peau pâle

Une peau plus pâle que d’habitude est un autre symptôme courant de la carence en fer. 

Les globules rouges donnent au sang sa couleur rouge, et les faibles niveaux causés par un manque en fer rendent le sang moins rouge. C’est pourquoi la peau peut perdre une partie de sa couleur ou de sa chaleur chez les personnes présentant une carence en fer. 

Chez les personnes à la peau plus foncée, les yeux peuvent être la seule zone où cette affection est perceptible. Si vous tirez votre paupière inférieure vers le bas en vous regardant dans un miroir, la couche intérieure doit être d’un rouge vif. Si elle est d’un rose ou d’un jaune très pâle, vous souffrez peut-être d’une carence en fer.

5. Palpitations du cœur

Des palpitations cardiaques sont un autre symptôme d’un manque de fer potentiellement lié au manque d’apport en oxygène. En cas de carence en fer, les faibles taux d’oxygène dans le sang obligent le cœur à fournir un effort supplémentaire pour transporter l’oxygène.

6. Cheveux et Peau abîmés

La peau et les cheveux peuvent recevoir moins d’oxygène si nous souffrons d’une carence en fer, ce qui entraîne une sécheresse ou des dommages. Dans les cas les plus graves, cela peut entraîner une perte de cheveux.

7. Douleur de la langue ou de la bouche

Des fissures aux coins de la bouche, une langue douloureuse, gonflée ou étrangement lisse peuvent être un signe d’anémie ferriprive. 

Quelles sont les causes du manque de fer?

L’anémie se produit lorsque notre organisme n’a pas assez de fer pour produire des globules rouges qui permettent de transporter le sang oxygéné dans tout l’organisme, ainsi qu’un manque de stock de fer dans le corps, soit la ferritine.

Si nous ne consommons pas assez de fer ou si nous en perdons trop, notre organisme ne peut pas produire suffisamment d’hémoglobine et une carence en fer se développe.

Les causes de l’anémie sont les suivantes :

1. Perte de sang

Le sang contient du fer dans les globules rouges. Ainsi, si nous perdons du sang, nous perdons aussi du fer. Les femmes ayant des règles abondantes risquent de souffrir d’anémie ferriprive car elles perdent du sang pendant les menstruations. Une perte de sang chronique – par exemple à cause d’un ulcère, d’une hernie ou d’un cancer colorectal – peut provoquer aussi une anémie ferriprive.

2. Un manque de fer dans notre alimentation

Si nous ne consommons trop peu de fer, notre organisme peut, au fil du temps, présenter une carence en fer.

3. Une incapacité à absorber le fer

Le fer contenu dans les aliments est absorbé par l’intestin. Un trouble intestinal, tel que la maladie cœliaque, qui affecte la capacité de notre intestin à absorber les nutriments des aliments digérés, peut entraîner une anémie en fer. Si une partie de notre intestin est enlevée, cela peut affecter notre capacité à absorber le fer et d’autres nutriments.

4. La grossesse

Sans supplémentation en fer, de nombreuses femmes enceintes souffrent d’anémie, car leurs réserves de fer doivent servir pour le fœtus en pleine croissance.

Les suppléments en fer

Nous pouvons avoir besoin d’un supplément de fer si nous avons une carence en fer existante ou de faibles réserves en fer.

Attention: Nous ne devons pas prendre de supplément en fer si nous avons des réserves en fer saines que nous pouvons maintenir grâce à notre alimentation.

Certaines personnes peuvent avoir besoin de perfusions de fer si elles ne répondent pas au fer oral, si elles ne peuvent pas absorber correctement le fer ou si leurs pertes en fer sont trop importantes pour être traitées par des suppléments oraux comme par exemple lors d’une grossesse.

Dans l’ensemble, nous devons consulter un professionnel de la santé pour savoir si un supplément de fer nous convient.

Pourquoi le fer est-il important pour notre corps ?

Le fer est un élément essentiel pour presque tous les organismes vivants car il participe notamment à transporter de l’oxygène dans le corps. 

Niveaux quotidiens recommandés de fer/niveaux de fer normaux

Nous pouvons généralement corriger l’anémie par une supplémentation en fer. Parfois, des examens ou des traitements supplémentaires pour l’anémie ferriprive sont nécessaires, notamment si notre médecin soupçonne une hémorragie interne ou en cas de grossesse.

L’apport journalier recommandé en fer dépend de l’âge et du sexe de la personne. Les végétariens ont également des besoins différents en fer.

Toutefois, sa concentration dans les tissus de l’organisme doit être étroitement régulée car, en quantité excessive, il peut entraîner des lésions tissulaires. Les troubles du fer font partie des maladies les plus courantes chez l’homme et peuvent aller de l’anémie à la surcharge en fer. 

Enfants :

  • 1 à 3 ans : 7 mg
  • 4 à 8 ans : 10 mg

Hommes :

  • 9 à 13 ans : 8 mg
  • 14 à 18 ans : 11 mg
  • 19 ans et plus : 8 mg

Femmes :

  • 9 à 13 ans : 8 mg
  • 14 à 18 ans : 15 mg
  • 19 à 50 ans : 18 mg
  • 51 ans et plus : 8 mg
  • Pendant la grossesse : 27 mg
  • En cas de lactation : 10 mg

D’où vient le fer ?

Le fer fait partie des oligo-éléments essentiels vitaux que l’organisme ne peut pas produire lui-même. Comme leur nom l’indique, les oligo-éléments ne sont présents dans le corps qu’en quantités infinitésimales. Ils n’en sont pas moins importants, car sans eux, les processus importants du corps ne fonctionnent pas. 

Risques de faibles niveaux de fer (anémie ferriprive, etc.)

Si la ferritine n’est pas suffisante et que le corps n’est pas suffisamment approvisionné en fer, le système immunitaire ne peut pas non plus fonctionner de manière optimale. C’est la raison pour laquelle de nombreux patients souffrant d’une carence en fer présentent une plus grande sensibilité aux infections.

La carence en fer réduit la qualité de vie et doit être traitée. La bonne nouvelle, c’est que la carence en fer est facile à traiter.

Les conséquences d’une carence en fer sont multiples et souvent très différentes. Les états suivants peuvent être provoqués par une carence en fer :

ANÉMIE

L’anémie ferriprive est une conséquence inévitable de la carence en fer si celle-ci n’est pas compensée par l’alimentation ou traitée par des compléments alimentaires. L’anémie est mesurée par le taux d’hémoglobine dans le sang et se manifeste lorsque la concentration de pigment rouge dans le sang est inférieure à 13 g/dl chez les hommes et à 12 g/dl chez les femmes.

En cas de carence en fer, le fer contenu dans les globules rouges est le dernier à diminuer, car l’organisme économise d’abord le fer là où un manque ne représente pas une menace immédiate pour la survie.

C’est pourquoi les symptômes de fatigue et autres signes liés à une carence en fer peuvent se manifester bien avant l’apparition de l’anémie ferriprive

Symptômes de la carence en fer chez les femmes

La plupart des femmes sont menacées par une carence en fer – elles ont besoin d’une fois et demie plus de fer que les hommes pour assurer un apport suffisant en fer. 

Une raison évidente est la perte de sang mensuelle normale lors des règles. 

Si vous faites beaucoup de sport, cela augmente encore vos besoins en fer – la sueur et l’urine éliminent plus de fer que d’habitude ; l’augmentation de la production d’énergie et du transport d’oxygène consomment encore plus de fer. 

Mais ce sont surtout les femmes enceintes et celles qui allaitent qui ont un besoin massivement accru en fer en raison de la progéniture qu’elles prennent en charge à partir de leur propre organisme. 

Certes, les femmes enceintes ne perdent pas de sang chaque mois en raison de leurs règles. Mais pour l’alimentation du fœtus, la formation du placenta et le sang supplémentaire nécessaire, elles devraient donc consommer deux fois plus de fer que les femmes qui ne sont pas enceintes.

  1. HUMEUR DÉPRIMÉE

Souvent, les femmes sont touchées par une carence en fer, voire une anémie ferriprive, après l’accouchement. Cela est lié d’une part à un besoin supplémentaire de fer pendant la grossesse et d’autre part à des pertes de sang pendant et après l’accouchement.

Ce déficit en fer peut favoriser ce que l’on appelle la dépression post-partum. Il peut s’agir d’une légère tristesse pouvant aller jusqu’à la dépression. Dans une forme moins sévère, on parle aussi du “baby blues”, qui peut survenir pendant les quelques semaines suivant l’accouchement.

Symptômes de la carence en fer chez les hommes

Les hommes aussi peuvent souffrir d’une carence en fer, même si c’est relativement rare. 

Les symptômes d’une carence en fer sont toutefois si peu spécifiques que de nombreux médecins n’envisagent même pas cette possibilité au départ chez les hommes. Les symptômes typiques sont par exemple la fatigue, l’épuisement et le manque de concentration. Il peut également y avoir une perte de cheveux et le symptôme des jambes sans repos (Restless-Legs-Syndrom). 

Il existe toutefois quelques groupes à risque, comme les donneurs de sang permanents et également les sportifs d’endurance professionnels, dont notamment les coureurs. En outre, il arrive parfois, surtout chez les coureurs, que de petites hémorragies se développent dans le tractus gastro-intestinal lors d’un entraînement intensif. Avec le temps, cela peut également entraîner une carence en fer. Cela peut également concerner les coureurs amateurs.

En cas de carence grave en fer, une anémie se développe avec le temps. Elle se manifeste par des signes typiques, comme une capacité physique nettement réduite. 

Symptômes de carence en fer chez les enfants

Ne donnez jamais de supplément en fer à votre enfant, sauf si un professionnel de la santé le recommande. Les enfants sont plus susceptibles de développer une toxicité ferrique que les adultes.

CHEZ LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS SOUFFRANT D’UNE CARENCE EN FER, ON OBSERVE ENTRE AUTRES :

  • des troubles du développement cérébral
  • des troubles de la concentration

Chez les filles : troubles du cycle menstruel

Se faire tester pour une carence en fer

Tests de fer à domicile

Les tests de fer à domicile permettent à une personne de vérifier son taux de fer sans rendez-vous chez le médecin.

Traitement de la carence en fer

En cas de carence en fer avérée, il convient d’en déterminer la cause. S’il s’avère que la cause est un apport insuffisant en fer, l’alimentation doit être adaptée en conséquence.

Il est important de trouver la bonne forme de traitement. La carence en fer se traite très bien et très facilement. D’une part, il y a la forme de thérapie alimentaire ou médicamenteuse. Ce complément se présente dans la plupart des cas sous forme de comprimés, de dragées ou de jus. Pour les formes de thérapie intraveineuse, la ferritine est reconstituée au moyen de perfusions.

Les suppléments de fer sont-ils bons ?

Les comprimés de fer sont généralement efficaces. Lorsque la carence en fer entraîne une anémie grave et que le fer doit être remplacé rapidement, l’administration directe de sang peut être nécessaire.

Le fer injecté dans la veine est indiqué également lorsque les comprimés de fer ne peuvent pas agir, par exemple lorsque l’intestin est tellement enflammé qu’il n’absorbe pas le fer (p. ex. en cas de maladie de Crohn), les personnes souffrant de maladies rénales chroniques ou pendant la grossesse. 

Puis-je faire une surdose de suppléments de fer ?

Alors que la carence en fer est très répandue au sein de la population, l’excès de fer est rare dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Parmi les causes possibles d’une accumulation de fer figure toutefois un surdosage de préparations à base de fer, notamment lorsque les personnes craignent de souffrir d’une carence en fer et prennent donc des comprimés de fer sans consulter leur médecin. 

Mais différentes maladies et d’autres facteurs peuvent également déclencher un excès de fer. 

Un surdosage de fer peut toutefois entraîner une grave intoxication au fer. Les préparations vitaminées pendant la grossesse contiennent une grande quantité de fer et peuvent empoisonner un jeune enfant. Les enfants de moins de 5 ans risquent de mourir d’un empoisonnement au fer. 

Les symptômes comprennent des vomissements, des crachats de sang, de la diarrhée, des douleurs abdominales, de l’excitabilité et des étourdissements. En cas d’intoxication très grave, une respiration rapide, une accélération du rythme cardiaque, un coma, une perte de conscience et une hypotension peuvent se développer.

Aliments riches en fer

Le fer est un nutriment essentiel, ce qui signifie que vous devez le puiser dans la nourriture. 

Il est intéressant de noter que la quantité de fer que votre corps absorbe dépend en partie de la quantité que vous avez stockée, la ferritine.

Une carence peut se produire si votre apport est trop faible pour remplacer la quantité que vous perdez chaque jour.

Heureusement, il existe de nombreux aliments qui peuvent vous aider à couvrir vos besoins quotidiens en fer.

Voici 5 aliments végétariens sains et riches en fer.

  1. Broccoli

Le brocoli est incroyablement nutritif. 

De plus, une portion de brocoli contient de la vitamine C, ce qui aide votre organisme à mieux absorber le fer. Le brocoli est également riche en folate et en vitamine K. 

  1. Tofu

Le tofu est une bonne source de thiamine et de plusieurs minéraux, dont le calcium, le magnésium et le sélénium. Le tofu contient également des composés uniques qui ont été associés au soulagement des symptômes de la ménopause.

  1. Epinards

Les épinards offrent de nombreux avantages pour la santé mais très peu de calories.

Bien qu’il s’agisse de fer non héminique, qui n’est pas très bien absorbé, les épinards sont également riches en vitamine C. Ceci est important car la vitamine C augmente considérablement l’absorption du fer.

Consommer des épinards avec des matières grasses aide notre corps à absorber la ferritine, alors mangeons nos épinards avec une matière grasse saine comme l’huile d’olive. Cela aider

  1. Graines de citrouille

Les graines de citrouille sont une collation savoureuse. En outre, elles sont une bonne source de vitamine K, de zinc et de manganèse. Elles figurent également parmi les meilleures sources de magnésium, qui contribue à réduire le risque de résistance à l’insuline, de diabète et de dépression.

  1. Légumineuses

Parmi les types de légumineuses les plus courants, on trouve les haricots, les lentilles, les pois chiches, les pois et le soja.

Les légumineuses sont également une bonne source de folate, de magnésium et de potassium. De plus, elles sont très riches en fibres solubles, qui peuvent aider à perdre du poids.

Pour maximiser l’absorption du fer, nous devons consommer des légumineuses avec des aliments riches en vitamine C, comme les tomates, les légumes verts ou les agrumes.

Carence en fer

Recommandez-nous à un ami

Prenez soin de vos proches en les encourageant à vérifier leur santé personnelle.

WORK IN PROGRESS

En attendant, si vous souhaitez référer un ami, vous pouvez déjà nous contacter et nous vous offrirons une réduction à tous les 2 :

Impressum

Check Your Health AG
Voie du Chariot 3
1003 Lausanne
CHE-492.795.987

Nous utilisons des cookies et des outils similaires pour améliorer votre expérience d'achat, pour offrir nos services, pour comprendre comment les clients utilisent nos services et afin que nous puissions apporter des améliorations.