Alimentation végétarienne & végane

Alimentation végétarienne & végane

Contrôler que les apports alimentaires soient suffisants & prévenir les carences alimentaires

Dr. Filippo Donati, 08.03.2021

Introduction

Environ 200’000 habitants adultes de la Suisse suivent une alimentation végétarienne / végétalienne, càd ne mangent ni viande ni poisson (OSAV 2007 et 2021). Il y a 4 types d’alimentation végétarienne : 

1) Les LactoOvoVégétariens qui mangent des produits végétariens, mais aussi les produits laitiers (lait, yogourt et fromage) et les œufs.

2) Les LactoVégétariens se nourrissent de produits laitiers, mais pas d’œufs.

3) Les OvoVégétariens se nourrissent d’œufs et pas de produits laitiers.

4) Les VégétaLiens (= véganes) ne mangent que des produits végétaux.

L’alimentation végétarienne / végane doit être considérée comme saine et elle est associée à un risque diminué d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’hypertension, ainsi que de certains cancers et elle est associée à une longévité saine accrue (Marsh 2011, OSAV 2007). Des nombreuses études ont souligné le mode de vie sain des végétariens: ils pratiquent du sport régulièrement, ne fument presque pas et consomment peu ou pas d’alcool.

Pourquoi  faire ce bilan?

Le but de ce bilan sanguin est de mettre en évidence des éventuelles carences alimentaires à la suite de l’alimentation végétarienne. Selon le type et la gravité de la carence alimentaire on devra ajouter à l’alimentation, après avoir consulté un/une spécialiste de la nutrition, des compléments alimentaires et/ou des aliments enrichis.

Les alimentations LactoOvoVégétarienne et LactoVégétarienne sont les deux en mesure de couvrir les besoins en nutriments et il y a un faible risque de carence alimentaire élevée. Seulement en cas d’alimentation LactoVégétarienne l’apport de vitamine D et vitamine B12 peut être insuffisant spécialement chez les femmes enceinte, les enfants et les personnes âgées. Par contre ,en cas d’alimentation OvoVégétarienne ou Végane le risque de carences alimentaires est élevé. Ces deux alimentations peuvent causer une nette diminution de la vitamine B12 (=Cobalamine), qui se trouve exclusivement dans les tissus animaux et sa carence peut provoquer des symptômes très variables comme fatigue, malaises, fourmillements, nausées, manque de concentration… (Maamar 2006). Une étude anglo-saxonne a montré que la moitié des véganes ont une carence de vitamine B12 (Gilsing 2010). On constate aussi fréquemment une diminution des protéinés (présentes dans la viandes et le poisson) qui sont indispensables au développement de la masse corporelle et au renouvellement des cellules. Ces deux alimentations peuvent aussi causer souvent des carences de vitamine D, calcium, acides gras essentiels, iode, fer, ferritine, sélénium et zinc. La vitamine D et le calcium jouent un rôle important dans la formation des os et dents et une leur carence peut causer des maladies ou malformations osseuse. Les véganes présentent souvent une carence en calcium et ont un risque plus élevé de fractures (Applebay 2007). La vitamine D joue un rôle reconnu de plus en plus important dans le système immunitaire et une carence pourrait favoriser les infections (Marsh 2011). Pour terminer, en cas d’alimentation végane et LactoVégétaRienne on observe souvent une carence en iode qui peut causer chez les enfants un retard du développement (Marsh 2011).

Signes et symptômes

Les carences alimentaires évoquées plus en haut peuvent causer des symptômes très variables et non spécifiques comme fatigue, nausées , malaises, fourmillements, manque d’appétit et baisse de la concentration… (Fehr 2009, Mahamar 2006, Serray 2010). Dans la plupart des cas la supplémentation alimentaire corrige rapidement ces symptômes.

Quelquechose de spéciale 

Grâce à l’alimentation végétarienne/végétalienne des dizaines de milliers de vies humaines pourraient être sauvées. Des chercheurs anglo-saxonnes ont en effet calculé que si tous les habitants du Royaume Uni mangent sans viande ni poisson on pourrait sauver 40’000 vies humaines par année. D’autres chercheurs ont démontré, que le risque de développer un diabète type 2 (celui des personnes âgées) est diminué de la moitié chez les lacto-ovo-végétariens (Tonstadt 2009). 

Examens de laboratoire, les résultats

Vous commandez votre kit « Bilan Végétarien & Végan », vous faites vous-mêmes à la maison une prise de sang sur les doigts (prise de sang capillaire), vous envoyez le tout à notre laboratoire et dans le délai de 5 jours ouvrables vous recevez les résultats avec les commentaires d’un médecin. Nous mesurons dans le sang des nutriments qui sont souvent diminués en cas d’alimentation végane ou ovovégétarienne come par exemple : calcium, fer, ferritine, acide folique, iode, protéines, sélénium, vitamine B12, vitamine D. 

Références 

Appleby P et al :Comparative fracture risk in vegetarians and nonvegetarians in EPIC Oxford. Eur J Clin Nutr : 2007;61:1400-1406. Commission fédérale de la nutrition : Alimentation végétarienne avantages et désavantages. OSAV: 2007. Fehr et al: 2009. Gilsing AM et al :Serum concentrations of vitamin B12 and folate… Eur J Clin Nutr 2010;64:933-939. Maamar et al: 2006. Marsh K et al: Health implications of a vegetarian diet: A review. Am J Lifestyle Med: 2011;November 4. Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) : Alimentation végétarienne et végétalienne. 2021. Serray et al 2010. Spencer EA et al: Diet and body mass index. Int J Obes Relat Metab Disord: 2003;27:728-734.Tonstad S et al :Type of vegetarian diet, body weight, and prevalence of type 2 diabetes. Diabetes care: 2009;32:791-796.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × quatre =